Monsieur le Président, C’est avec un calme olympien que je vois arriver la date du 31 janvier ; en effet, il s’agit du terme de la période préélectorale à l’issue de laquelle les compteurs des temps de parole des partis politiques seront remis à zéro....