L’indépendance des médias finira par payer…

La reprise du Monde et les récentes nominations au sein de l’audiovisuel public ont relancé le débat sur l’indépendance des Médias français. Le constat c’est qu’il y a bien une spécificité française au sein de l’espace médiatique européen.

Dans son dernier numéro Rue89 le Mensuel s’est intéressé à la situation et a réalisé une cartographie représentant les différents propriétaires des Médias en France (vous pouvez en avoir un aperçu ici). Le panorama est saisissant car l’on s’aperçoit que si les éditeurs de presse demeurent, ils sont désormais peu nombreux (On pourrait citer les groupes Amaury, Hersant, Hachette qui subsistent…). Le constat n’est pas nouveau, ce sont désormais les groupes industriels qui tiennent majoritairement les Médias en France avec Lagardère, Bouygues, Arnault, Bolloré, Dassault voir Pougatchev…

Dans une interview toujours issue du même magazine, Patrick Eveno, historien des Médias, donne son point de vue sur cette spécificité française. Selon lui, il n’y a pas véritablement de rapport entre capital et indépendance. Il cite ainsi le cas d’El Pais, de Le Temps ou bien encore de La Repubblica « qui appartiennent à de gros groupes capitalistiques et qui demeurent indépendants dans leur ligne rédactionnel ».

Le problème de la France c’est qu’elle n’a pas su au contraire de ses voisins européens, constituer des groupes de presse solides. Dès lors, Patrick Eveno démontre que les Médias français sont « sous la coupe du pouvoir politique, ou sous la coupe de gens qui veulent de l’influence, de la notoriété, de la reconnaissance ». Citant au passage le cas du Figaro, « quand Serge Dassault achète Le Figaro, ça lui revient à 600 millions d’euros. Cela signifie qu’il va mettre 96 ans pour rembourser sa mise (…) Ce n’est donc pas le business qui l’intéresse, mais autre chose ».

Cependant l’Historien reste optimiste, selon lui « le meilleur gage de l’indépendance reste le lecteur » qui privilégiera toujours un journal au ton libre. Les succès du Canard Enchainé, de Mediapart, de Rue89 et de Bakchich (qui a réussi sa dernière levée de fond) lui donnent d’ailleurs raison…

A lire aussi :

Mediapart vise l’indépendance absolue

– Mediapart et la renaissance des Médias français

– Sarkozy et les Médias, une collusion généralisée

13 Comments

Post a Comment

in mi, sit mattis libero. Nullam odio felis at ipsum