Parti socialiste : l’agonie de l’indépendance rédactionnelle

Ce matin, un article du Post m’a interpellé.
Enfin, pas tout à fait un article du Post,
une info brute,
« comme ils disent ».

Le plus grave dans cette révision de la constitution, est le refus d’y inscrire l’indépendance rédactionnelle et la pluralité des médias. C’était la demande aussi bien du PS, que du MODEM. Si les Bolloré (Direct 8, Direct soir, Matin Plus, CSA, Edition française de l’agence AP,…) Rothschild (Libération), Arnault (La Tribune, puis Les Echos), Dassault (Figaro + 70 autres titres), Pinault (Le Point), Lagardère (56 titres dont Elle, Paris-Match, Europ 1, Le journal du dimanche…) ne sont plus à présenter, nous avons désormais d’autres indices de connivence ou de clientélisme. Si les groupe bipolaires comme Dassault (armement, client de l’Etat et médias ou Lagardère avec EADS (contrats Airbus conclus grâce à Sarkozy) se passent de tout commentaire, il y a aussi ceci:

la suppression de la pub TV sur les chaînes publiques va de toute évidence se reporter sur les deux grandes chaînes privées TF1/LCI (aux mains de Bouygues, proche ami de Sarkozy et parrain de l’un de ses enfants) et M6 (la direction de M6 faisait déjà partie du club Neuilly communication fondé par Sarkozy en 85 et Albert Frère, le président du conseil de surveillance de M6 fêtait la victoire de Sarkozy au 2nd tour de la présidentielle aux côtés de Sarkozy lui-même, au Fouquet’s. Voir aussi : Fillon interpellé par une coalition de médias mécontents

Pour ces raisons, on peut considérer la liberté médiatique en France en phase d’agonie. Je crois que même dans le conseil de surveillance de ce média-ci, le Post, qui fait partie du Monde, il y a Guillaume Sarkozy, le frère de Nicolas. Mais bon, je dois admettre qu’on ose encore y dire ces vérités-là .

Comment dès lors s’étonner de ces campagnes de lynchages médiatique à l’encontre de Ségolène Royal ?

Comment s’étonner du muselage médiatique de Bayrou et dans une large mesure de l’opposition ?

Mais qui est Renown ? je ne le sais pas: on ne peut même pas s’envoyer des messages entre membres du Post…

3 Comments

  • Bouschon
    23 juillet 2008

    Bonjour,
    Mai enfin! Il vous reste France Culture
    Bonne journée
    Voir copie mèl ci-après que j’ai fait parvenir à France Culture

    Le 12 juillet 2008
    A l’attention de la Rédaction de l’information de France Culture
    Bonjour,
    J’écoute France Culture souvent et j’apprécie la qualité d’un bon nombre d’émissions mais, s’agissant des journaux en particulier, je suis scandalisé voici pourquoi :
    – Vous êtes les porte parole des alter mondialistes
    – Vous êtes les porte parole écologistes
    – Vous êtes les porte parole des fonctionnaires et en particulier des enseignants mais il est vrai que vous êtes des fonctionnaires
    – Vous êtes les porte parole des partis de gauche
    – Vous êtes les porte parole des syndicats de gauche
    – Vous êtes les porte parole des philosophes de gauche
    – Vous attaquez toujours Mr Sarkozy
    – Vos ouvertures de journaux confirment ce que je vous dit là
    – Vos intervenants interrogés sont presque toujours en faveur de vos thèses que vous défendez
    (voir ce jour 11 07 08 journal de 12H30 à propos du nucléaire)
    – Vous apportez à toute information des commentaires partisans et souvent acides ,cyniques voir calomnieux au prétexte que celà ne vous convient pas et vous prenez une posture de donneurs de leçons
    – Vous participez à toutes les grèves
    Problème :
    Je paye ma redevance pour ne pas subir celà mais pour entendre des informations non partisanes, des commentaires non partisans, des opinions de tous ordres en respectant un principe d’équité et d’équilibre mais bien sûr celà n’est pas le cas
    Que faire ?
    Agir pour faire en sorte qu’il qu’il n’en soit plus ainsi, alors je vais agir pour pouvoir accéder à une information honnête sur France Culture
    Meilleures salutations

  • Juste, démocrate
    24 juillet 2008

    Ben, il a raison, Renown :

    C’est le pouvoir d’un empire médiatique aux mains de quelques financiers avec la connivence d’un parti de droite, au pouvoir.

    Mais je n’appelle pas ça une démocratie. C’est une manipulation de l’opinion publique par une minorité, avec les apparences institutionnelles d’une démocratie.

  • Dude8
    27 novembre 2008

    Avant de dénoncer les thèses droitières de certains médias privés – c’est parfaitement leur droit, ils appartiennent à leurs actionnaires et les blogueurs éclairés ne sont pas les seuls à le savoir – il faudrait s’attarder un peu sur les rédactions ouvertement de gauche (f. culture, f. inter, france 3) dont nous sommes tout à chacun actionnaires…

Post a Comment

porta. ante. leo venenatis commodo odio dictum libero leo. eleifend mattis