Catégorie : Humour

Cette pub pour @NYTNow nous montre ce qui cloche aujourd’hui : « Quelle jolie vue! Ah non, j’ai une alerte push »

NYT-Now

Et si le prochain studio de BFMTV ressemblait au Fox News Deck ?

Ici, à l’Observatoire des Médias, on aime bien BFMTV. Tellement qu’on est attentifs, surtout quand la chaîne d’info dont le succès ne se dément pas s’inspire de sa grande sœur américaine pour ses campagnes publicitaires.

Alors lorsqu’on a vu  la vidéo [plus bas] de présentation du prochain studio de Fox News et tablettes géantes ridicules et inutiles, on a imaginé à quoi pourrait ressembler l’antenne de BFMTV en 2017. Merci à Gilane  Barret pour la figuration involontaire sur ce montage.

Pour le synthé, on a juste inversé la phrase qui date de 2012.

FOXNEWS-BFMTV

L’extraordinaire vidéo : 

Un billet de blog d’une vidéo Vine d’une photo Instagram d’un billet Tumblr posté sur un statut Facebook d’un tweet

Qui a dit qu’on ne pouvait pas refaire Inception avec un statut ou un billet?

Moi aussi il a fallu que je relise plusieurs fois.

soulignons la remarque de Sylvain :

La coupure d’électricité… et la télé-réalité

Hier, un ami habitant Créteil me prévient par sms : tout le réseau électrique a sauté dans sa ville. Je regarde sur twitter et je commence à voir les tweets arriver. Il y a en effet une coupure de courant. Alfortville, Bonneuil, Saint-Maur, Charenton, Créteil, Joinville et  Maisons-Alfort sont touchées. Je me prends pendant quelques minutes pour un journaliste du Parisien et j’appelle la mairie de Créteil, ERDF, et RTE. C’est un court-circuit sur un cable à 225 000 volts alimentant le poste source Colonie à Créteil qui est à l’origine de la panne. (Voir l’article qui est paru ensuite sur leparisien.fr)

Mais ce qui me saute aux yeux, c’est la tonalité des tweets envoyés par les habitants de ces localités.

Il est 16h43 quand l’incident s’est produit. La fin de journée est là, et les jeunes rentrent chez eux et allument la télévision.

Et qu’ont-ils peur de rater si la coupure d’électricité persiste?

Les Anges de la télé-réalité sur NRJ12 :

Et ces tweets ne sont qu’un échantillon.

Pendant que le Centre hospitalier intercommunal de Créteil était plongé dans le noir, ou que la circulation était en bordel faute de signalisation, d’autres ne pensaient qu’à leur émission favorite de retour sur les écrans.

On en vient presque à apprécier cette réaction de cette élève : 

Attribuer une citation à son auteur, c’est important

Quand j’ai vu la maquette du Plus du Nouvel Observateur, je l’ai trouvé ‘sympathique’, mais j’ai toujours trouvé qu’il y avait un véritable problème au niveau de l’auteur, la façon dont son nom était indiqué.

1) l’auteur d’un article est noté en blanc sur fond gris. On a pourtant la présence d’un avatar:

2) le souci c’est que juste en dessous, on a un nom, noté lui en couleur et en gras, celui du journaliste qui a « sélectionné et édité » l’article :

3) mais comme si cela ne suffisait pas, en bas de l’article, là, ou souvent, on pourrait trouver l’auteur de l’article, nous avons une troisième information : qui a parrainé l’auteur :

… et ce qui devait arriver, est arrivé ce lundi 5 septembre : le service promo des éditions Stock est allé un peu vite en besogne en maquettant une publicité pour le livre « Sarko m’a tuer » de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, dénichée dans Le Monde daté de mardi :

On y voit Benoît Raphaël (@benoitraphael), (qui accompagne Le nouvel Observateur dans sa stratégie Internet, et qui a créé Le Plus) se voir attribuer la paternité d’une critique sur ledit livre… alors qu’il n’en est rien :

Benoît Raphaël n’est pas l’auteur de l’article où l’on peut voir cette opinion sur le livre. Il a parrainé l’auteur, qui est Bruno Roger-Petit (@B_Roger_Petit).

Et si cela ne suffisait pas, Le Plus, ce n’est pas Le nouvel Observateur.

Un triple carton rouge, donc :

– aux Editions Stock, qui devraient se tenir un peu plus au courant, et ne pas aller trop vite;

– à la régie du Monde, qui devrait tout de même verifier un peu plus les publicités, surtout quand elles citent des ex-collaborateurs du Groupe Le Monde;

– au Plus qui devrait clarifier un peu la lisibilité de l’auteur ;-)

un petit coucou à notre ami BRP qui se retrouve lésé, dans cette histoire! :-)

Mise-à-jour du 14/09/11 :

La maquette du Plus a été revue, et donne à l’auteur sa vraie place :