10 ans après, les journalistes se mettent au web

Vous doutiez encore de la mauvaise volonté de l’establishment journalistique face au web ? Le syndicat britannique des journalistes (NUJ) découvre tout juste l’édition en ligne ! Le dernier numéro de son magazine bimensuel, The Journalist, n’a pas été imprimé afin de réduire les coûts :

The April 2008 issue has been produced as the standard 32-page A4 print-format magazine and saved in pdf and html formats. You can browse the whole magazine as a pdf or go straight to the article or section you want and read it as a web page.

Vous avez bien lu, le magazine a été exporté en pdf avant d’être mis en ligne. Plus drôle encore, The Journalist invite ses lecteurs sur une page ‘forum’ tout en Html qui sens bon Netscape 4.0. Les commentaires doivent être envoyés par e-mail avant d’être mis en ligne à la main. Surprise : pas un commentaire positif n’a été sélectionné. Pourquoi douter de la bonne foi des modérateurs ?

On attend avec impatience que NUJ s’offre un CMS, ouvre des blogs et permette les tags. Twitter ? NUJ fera faillite avant de s’y mettre.

De l’autre côté de la Manche, au Syndicat national des journalistes, on préfère encore le papier.

NUJ

[full disclosure: je suis membre de NUJ, dans l’unique but d’avoir une carte de journaliste]

Post a Comment

dolor. neque. vulputate, ut elementum mattis odio justo diam sed sit accumsan