BuzzFeed se lance en France. Mais est-ce du journalisme?

Note éditoriale de Gilles Bruno :

Oui. Ces serait même le journalisme de l’avenir, si l’on écoute ce qu’en disent les créateurs de ce site. Notez que l’on se pose la question si il faut appeler cela un site d’informations.

Le journalisme de l’avenir, c’est le journalisme social, c’est à dire celui que l’on partage. Donc celui qui a du succès. Ecrire pour être partagés, et pas forcément pour être lu, donc.

Les lancements de médias sur le web en France ont toujours été accompagnés d’un certain buzz. Le lancement de BuzzFeed en France sera-t-il accompagné de la relative frilosité qu’a exprimé l’assistance, présente à Sciences Po, pour écouter les gens de BuzzFeed? On se souvient du lancement récent du Huffington Post. La non rémunération des contributeurs avait fait parler d’elle, mais c’est surtout la présence d’Anne Sinclair, et le fait que le site s’allie au Monde, qui avait fait le buzz. Pour Rue89, c’est une information qui avait contribué à faire parler du lancement du site, le fait que la première dame n’avait pas voté.

Mais alors, pour BuzzFeed, est-ce que, ce qui sera retenu, c’est le fait que le site, pour son lancement aujourd’hui, n’a pas choisi de parler du fait que RFI a perdu une journaliste et un technicien au Mali?

Rendez-vous manqué ou scepticisme salutaire? C’est effectivement devant une salle méfiante, si ce n’est perplexe, que Ben Smith, rédacteur en chef de BuzzFeed, et Dao Nguyen, directrice du développement, sont venus présenter la nouvelle mouture française de leur site, aujourd’hui à Sciences Po Paris. Avec, en trame de fond, une interrogation: mettre côte-à-côte des chatons et des reportages d’investigation, est-ce du journalisme?

Fort de ses 80 millions de visiteurs uniques par mois dans le monde – dont 50% sur mobile – le héraut du web social était donc venu lancer une version francophone, après avoir inauguré des versions hispaniquebrésilienne et britannique. Selon Dao Nguyen, si le gros du contenu sera traduit par des utilisateurs lambda via la plateforme d’apprentissage des langues Duolingo, une petite équipe verra le jour à Paris pour produire du contenu original et piloter le projet.

La formule reste la même: des listes à foison (Les 15 moments les plus emblématiques du métro parisien), des .gifs et des photos à la pelle, le plus souvent d’animaux mignons, ainsi que de l’humour et de l’émotion, le tout secoué pour produire des contenus viraux que l’on partage sur les réseaux sociaux. En témoigne cet article publié en 2011, composé de 21 photos de basset hounds qui courent, présenté par Dao Nguyen à la conférence, et qui a été vu plus d’un million de fois.

En 2011, BuzzFeed a embauché Ben Smith, éminent journaliste à Politico. Depuis, le site poursuit son expansion dans le domaine du journalisme dit « sérieux » avec une couverture plus internationale, des embauches prestigieuses, ainsi que des contenus plus longs ou d’investigation. Pour Ben Smith, la formule BuzzFeed tient en une métaphore, spécialement adaptée pour le public français: assis à la terrace d’un café parisien, on peut tout à fait lire un article sérieux du Monde, flirter avec une jolie fille, caresser un chien qui passe et discuter de Sartre, le tout sans contradiction. Pour le public français venu assister à la conférence de lancement, cela n’est pourtant pas aussi évident. Composé surtout, il est vrai, d’étudiants et de journalistes pas forcément représentatifs de la cible d’audience de BuzzFeed, les questions posées en fin de conférence ont reflété une certaine défiance envers le projet.

Lire Le Monde et caresser un chien, soit, mais les reportages d’investigation ont-ils leur place parmi hérissons, chatons et chiots? Nous ne faisons que fonctionner comme vos flux Facebook et Twitter, qui ont remplacé les sites d’informations comme portail privilégié vers l’information, répond Ben Smith. Pourquoi ne pas se cantonner au contenu léger, qui attire massivement les internautes? Pour Ben Smith, le succès ne se mesure pas au nombre de clics.

Pourquoi, jour de lancement du site en France, ne pas avoir écrit une seule ligne sur l’enlèvement et l’assassinant de deux journalistes de RFI au Mali le week-end dernier, demande Pierre Haski, cofondateur de Rue 89? Ben Smith ne sait plus trop comment répondre.

Au final, ce lancement a mis en lumière le côté résolument américain de BuzzFeed, qui est venu présenter un projet sans chiffrage précis ni buts particuliers devant un public français. Pour Dao Nguyen et Ben Smith, il faut initier le projet et voir comment il fonctionne avant de constituer une vraie équipe et une vraie ligne éditoriale. D’ici là, la perspective de voir des papiers politiques ou internationaux côtoyer des animations d’animaux mignons – sans politique d’adaptation au contexte journalistique français – a rendu la salle plutôt frileuse.

Est-ce du journalisme? Le débat reste ouvert. Mais il mériterait de s’ouvrir à d’autres métiers du journalisme, bien ancrés pourtant aujourd’hui. L’écriture de synthés au sein d’une chaine d’information, par exemple…est-ce du journalisme?

 

Aurélien BREEDEN
Journaliste freelance, Franco-Américain basé à Paris, diplômé de Sciences Po en journalisme et affaires internationales.

1 Comment

Post a Comment