Et si les médias organisaient des Conférences d’innovation ? #Assises2013 #Obsweb

C’était aujourd’hui le troisième et dernier jour des Assises du Journalisme, en collaboration avec l’Obsweb.

Pour cette fin de journée, Arnaud Mercier m’a demandé de faire partie du « jury » qui devait donner son avis devant les propositions des étudiants, pour innover dans le journalisme.

Concours - 10 idées pour réinventer le journalisme

Ce concours, organisé par les Assises et l’Obsweb avait pour nom « 10 idées pour réinventer le journalisme ».

J’avais l’honneur d’être sur scène avec des pointures : Nathalie Pignard-Chesnel, Arnaud Mercier, Jérôme Bouvier et Philippe Couve.

Je n’ai pas pu voir toutes les pitchs des étudiants (un train à prendre), mais l’un d’entre eux a particulièrement retenu mon attention. C’est celui de Ludovic Chataing, aka @networkludo, tout nouveau étudiant en Master journalisme à Metz.

Sa proposition ? Organiser, au sein des médias, des Conférences d’innovation. En clair, réunir de façon régulière tous les corps de métier du média en question, et mettre en commun les idées de tout le monde, pour pouvoir faire avancer les choses et proposer de nouveaux projets, de nouvelles pratiques, de faire améliorer la façon de travailler.

Je trouve cette idée excellente.

Bien entendu, le jeune et fougueux Ludovic voulait que ce type de réunion puisse être quotidienne. Je lui ai tout de suite fait le remarque que non, le temps des journalistes (et des autres) n’est pas extensible à l’infini, et que pour ne pas sombre dans la réunionite aiguë, ce serait impossible de faire cela quotidiennement.

Je me suis permis de relater une anecdote à Ludovic et au public. Quand Libération a connu de gros soubresauts en 2006, le journal avait décidé d’organiser, dans la grande salle du hublot, une sorte d’assemblée générale avec un but bien particulier : « TROUVONS ENSEMBLE DES IDÉES POUR AMÉLIORER LE JOURNAL… SANS QUE CELA COÛTE DE L’ARGENT. »

Pourquoi l’idée de Ludovic est bonne ? Parce que justement, il conviendrait d’organiser ce type de conférences d’innovation… Avant que le média en question soit en situation critique. Avec un peu d’organisation, de bonne volonté, et de discussion, il est possible d’organiser cela au sein des médias. J’ai bien dit au sein des médias et pas au sein des rédactions. Puisqu’il faut que cela aille au-delà des journalistes.

Au boulot !