Now Reading
Comment les publications Bolloré Media ont traité la vacance de Nicolas Sarkozy à Malte

Comment les publications Bolloré Media ont traité la vacance de Nicolas Sarkozy à Malte

MatinPlus traite l'affaire Sarkozy @ Paloma-BolloreForce est de constater que qu’un message a été passé à la rédaction de Matin Plus hier au soir. Ce devait être quelque chose du style : « Parlez-en, mais de façon factuelle ».

C’est chose faite. Matin Plus en parle, du bout des lèvres. Comme d’habitude, l’article n’est pas signé, mais là, comme il s’agit d’une brève…

Extraits:

Les pieds dans l’eau, sous le soleil de Malte, Nicolas Sarkozy révise depuis lundi ses fiches ministérielles en mer Méditerranée.


En villégiature avec quelques proches, sur un bateau prêté par l’industriel Vincent Bolloré (actionnaire majoritaire de Matin Plus), le nouveau président de la République reste en contact téléphonique permanent avec son équipe de campagne.

Mise à jour de 12h30, avec AFP:

Officiellement, Vincent Bolloré n’avait toujours pas confirmé que Nicolas Sarkozy était son invité et que le jet privé et le yacht qui ont accueilli le futur président élu lui appartenaient.

Mais Vincent Bolloré a publié, ce mercredi 9 mai matin un communiqué:

« A la question posée par François Hollande, il est indiqué que ce n’est bien sûr ni la République, ni le groupe Bolloré, mais Vincent Bolloré à titre personnel qui a invité M.Sarkozy et sa famille, pour quelques jours de vacances »

[…]

Vincent Bolloré est « honoré d’avoir reçu M. Sarkozy et sa famille après sa campagne et avant qu’il ne soit président. C’est d’ailleurs une tradition dans la famille Bolloré qui a eu l’occasion de recevoir Léon Blum plusieurs semaines dans son manoir, au retour de captivité [après la seconde guerre mondiale], ou Mohammed V de retour [d’exil] de Madagascar avant qu’il ne devienne roi du Maroc ».

Vincent Bolloré a tenu également à préciser que le groupe qui porte son nom, « fondé en Bretagne il y a 185 ans », « ne fait pas partie du CAC 40 et n’a jamais eu aucune relation commerciale avec l’État français ».

Des son côté, Nicolas Sarkozy, interrogé lors d’un jogging à Malte, où il séjourne depuis lundi soir à bord d’un yacht appartenant à Vincent Bolloré, le prédident élu a indiqué qu’il « essayait de se tenir éloigné de toutes ces polémiques » sur ses quelques jours de repos.

« Je ne vois pas où est la polémique », a-t-il dit, avant d’ajouter : « Je n’ai pas l’intention de me cacher, je n’ai pas l’intention de mentir, je n’ai pas l’intention de m’excuser ».

See Also
Rédactions en invention

Il a expliqué connaître « depuis vingt ans » l’homme d’affaires Vincent Bolloré, propriétaire du bateau et du jet privé qui l’a conduit à Malte.

« Cela fait vingt ans qu’il m’invite et vingt ans que je refuse », a-t-il ajouté, en soulignant que Vincent Bolloré n’avait « jamais travaillé avec l’Etat ».

« Je souhaite pour l’économie française beaucoup de Vincent Bolloré », a-t-il dit.

Il a estimé que « les Français sont très lucides » et qu' »ils savent faire la part des choses entre la polémique politicienne et la réalité des choses ».


Mise à jour
de 17h45:

Selon le site de l’hebdomadaire L’Express, je suis une mauvaise langue.

View Comments (9)
  • Ces « vacances » de Sarkozy sont une histoire vraiment incroyable. Quand on pense que le nouveau chef de l’État a fait campagne sous le thème « Ensemble » et qu’aujourd’hui il fait du copinage avec les milliardaires…

    J’ai écrit un texte à ce sujet sur mon blogue si cela vous intéresse.

  • pour l’institut CSA 65% des français pas choqué par les vacances de Mr sarkozy

    et l’institut CSA appartient pour 44% au groupe….

    BOLLORE youpi !!!!!!!!!!

  • Ce qui me choque le plus Bolloré détient 44% du CAS, Gérard Longuet plusieurs fois mis en examen, est l’ex beau-frère de Bolloré, Bolloré a des relations avec l’Etat, le débat Ségo-sarko s’est passé dans ses locaux

    Il est l’ex-beau-frère du milliardaire français Vincent Bolloré (son ex-épouse, Brigitte Fossorier Longuet, avocate, est la sœur de Sophie Bolloré, l’épouse de Vincent Bolloré).

    Libéral, Gérard Longuet est vice-président du mouvement des Réformateurs au sein de l’UMP. Pour Gérard Longuet, l’État doit laisser la place à l’individu et au marché au lieu d’intervenir dans de nombreux secteurs de la vie économique et sociale. Il est en faveur du libre-échange donc à l’abaissement des taxes douanières aux frontieres afin que les marchandises puissent circuler plus facilement.

    Gérard Longuet est co-fondateur avec Alain Madelin d’Occident, mouvement d’extrême-droite qui se prononçait pour l’Algérie Française, contre le suffrage universel et se livrait à des actions violentes, ce qui a pour finir entraîné sa dissolution par décret. Il y est chargé de la doctrine. Il fonde ensuite le GUD puis, quitte Occident avant 1968. Il est actionnaire de la société Service spécialisée dans les coups politiques anticommuniste et antisocialiste.
    Membre du Parti Républicain, il sera ministre en 1986 et en 1993 (ministères de l’Industrie, des Postes et des Télécommunications). Il adhère à l’UMP en 2002.

    Pendant la campagne de l’élection présidentielle de 2007, Gérard Longuet fut un proche conseiller politique de Nicolas Sarkozy, chargé de la stratégie politique.
    Il est depuis peu conseiller politique de Nicolas Sarkozy au siège de l’UMP.
    En 2006, lors de l’examen du projet de loi DADVSI, il soutient des amendements très répressifs, déclarant ouvertement qu’il s’agit pour lui de montrer son amitié à l’industrie cinématographique. M. Jean-Bernard Lévy, président du directoire de Vivendi Universal et anciennement directeur général de cette firme cinématographique, a été directeur de cabinet de M. Longuet de 1993 à 1994.

    Intégrité publique
    Gérard Longuet a été impliqué dans plusieurs affaires judiciaires, notamment celle de la construction de sa villa de Saint Tropez, ainsi que celle de l’affaire des marchés publics d’Île-de-France, où il sera relaxé contre l’avis du parquet.

    Financement occulte du Parti républicain
    Il fut proche du banquier Alain Cellier, dirigeant de la banque Nomura France, filiale de la banque japonaise Nomura. Dans le cadre du financement occulte du Parti républicain, Alain Cellier mit en place un réseau de sociétés panaméennes, disposant de comptes suisses et percevant des commissions sur d’importants marchés à l’exportation. En 1994, ce dossier fut retiré

    ****au juge Renaud Van Ruymbeke

    pour être confié à un juge d’instruction du tribunal de Paris.

  • Le groupe Bolloré détient 44% du capital du premier institut français le CAS. Le CAS est un groupe indépendant détenu par les actionnaires fondateurs (56%) et par le groupe Bolloré (44%)

    http://www.csa-fr.com/group/presentation_f2.htm

    Vincent Bolloré a racheté, « au quinzième de sa valeur », la SFP, « ex-entreprise publique et actuel fleuron de son empire médiatique ». le débat de l’entre-deux-tours de l’élection présidentielle 2007, entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal a été enregistré dans un studio de la SFP.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias__pouvoirs/20070510.OBS6538/les_journalistes_soulignent_les_liensde_bollore_avec_le.html

    Liens politiques

  • Monsieur Sarkozy, a priori a compris qu’il avait un peu déconné en termes d’image avec son escapade maltaise en yacht et fait désormais amende honorable.
    Tous les détails sur le blog http://www.thedino.org, le billet s’intitule « TUPPERWARE »

  • Pomponnette,

    outre Gérard Longuet, le beauf de Bollo, tu sais sans doute que parmi les dirigeants du groupe Bolloré figurent des gens comme Michel Roussin (ancien ministre et élu à la mairie de paris condamné dans des affaires) ou M. Roux, le père de Valérie Pécresse….

    à gauche, Michel Rocard monte des diners pour Vincent Bolloré qui est aussi proche du député européen et ancien maire de Quimper, Bernard Poigant.

    pour en savoir plus ces amitiés politiques et sur la trajectoire de VB (son surnom sur Direct8 : http://blog.breizh.bz/ecrire/tools.php?p=bbclone&mod=time

  • « sous le soleil exactement… » de la mer méditerranée à l’eau de boudin, il y a bien souvent qu’un pas. Mais ne sommes nous pas habitués depuis de nombreuses années déjà, à la contemplation d’une oligarchie méprisante, manipulatrice et parfaitement malhonnète ?
    Une règle de 3 M qui pour les français se traduit par : mépris, marasme et maintenant misérabilité pour un grand nombre.
    Pour citer Lavoisier « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » nous avons à faire à de pseudo alchimistes qui ont tout simplément transformé l’or en plomb pour le français. En une mot ils nous l’ont joué à l’envers.
    ads.

Laisser un commentaire