Pierre Haski, Laurent Mauriac et Pascal Riché, figures journalistiques de Libération, lanceront bientôt leur version du journalisme citoyen sur le web

Emmanuel Parody révèle le scoop et l'info est reprise par l'agence Profile Presse.

Voici ce qu'en dit Emmanuel :

Intéressant déjeuner ce midi avec Laurent Mauriac de Libération qui a décidé de quitter le quotidien, accompagné de Pierre Haski et Pascal Riché (oui c’est un scoop). Tous les trois se lancent dans l’aventure 100% internet avec un projet de site d’information à vocation collaborative. Ils rejoignent la nouvelle génération de sites communautaires qui ont beaucoup appris des lourdeurs de la presse traditionnelle et de la dispersion des sites 100% communautaires à la Agoravox. On en dira pas plus, le projet n’est encore qu’ébauché mais il est parfaitement dans la tendance du moment.


Ces trois journalistes de Libération sont des grandes signatures. Et ils ont plusieurs points communs. Tous correspondants à l'étranger pour Libération pendant des grandes périodes, ils font partie des premiers journalistes de Libé à être les auteurs de blogs, très fréquentés, qui ont ensuite servi de modèle à bien d'autres. Enfin ils ont fréquenté les mêmes bancs,
Pierre Haski est sorti du CFJ en 1974 et Pascal Riché en 1987.

Pierre Haski a commencé sa carrière de journaliste à l'AFP, pour laquelle il sautera sur l'occasion d'être correspondant à l'étranger, en Afrique du Sud. Il a ensuite rejoint Libé en 1981, et a occupé plusieurs postes intéressants. Il a couvert le continent africain (1981-1988), les affaires diplomatiques (1988-1993), puis a été le correspondant de Libération à Jérusalem (1993-1995), avant de revenir une nouvelle fois à Paris, comme chef du service étranger (1995-2000).
Ensuite Pierre a été le correspondant du journal à Pekin de août 2000 à décembre 2005. Il a pendant cette période tenu "Mon journal de Chine", un blog de qualité et très suivi.
Il est ensuite revenu à Paris, au siège de Libé, en qualité de directeur adjoint de la rédaction.
Pierre est aussi écrivain, et son nouveau blog est hébergé sur le site de son éditeur, et porte le nom de son dernier livre : "Cinq ans en Chine".

Laurent Mauriac est entré à Libé en 1994 et fut l'un des instigateurs du "Cahier Multimédia", supplément hebdomadaire consacré aux technologies numériques inclus dans l'édition du jeudi. Les autres collaborateurs du cahiers etaient Rémy Fière, Francis Mizio, Florent Latrive et Emmanuèle Peyret. Les nostalgiques pourront parcourir les titres du cahier multimédia sur l'internet Archive.
Fin 1995, le quotidien met en ligne son site web, Liberation.com, avec les équipes de la télématique. Laurent Mauriac rejoint en 1998 le service économie et a couvert l'Internet puis a pris la direction du service pendant trois ans. Il est ensuite parti à New York en septembre 2005, succédant à Fabrice Rousselot, et a pris la suite du blog "A l'heure américaine".

Pascal Riché a débuté sa carrière de journaliste chez Ouest-France et à La Tribune de l'Économie. Il rejoint Libération en 1989, au service Économie. Il dirigera le service pendant quatre ans. En 2000 il part à Washington pour suivre la campagne. Il tiendra donc aussi sur le web de Libé un "Carnet de campagne de l'élection présidentielle américaine" : le blog "La course à la maison blanche", deviendra ensuite "À l'heure américaine". Après six ans passés aux États-Unis, il revient à Paris et prend la suite de Jean-Michel Helvig et devient rédacteur en chef adjoint, en charge des pages Rebonds, rubrique qui se dotera aussi d'un blog, "Mon œil!".

Alors, de quoi va-t-il s'agir? Après Agoravox, Wikio, Citizenbay, que vont nous concocter le trio? Plus d'infos bientôt sur ce blog.

En tous les cas, je trouve tout à fait annonciateur le commentaire de Laurent Mauriac laissé sur le blog de Daniel Schneiderman à une note sur le retour de Laurent Joffrin à Libération.

À lire aussi, la note Dans la vis de Pascal Riché, et le commentaire de Pierre Haski sur un blog écolo.