Now Reading
« En exigeant une validation de nos reportages, les pouvoirs publics veulent s’octroyer un droit à la censure »

« En exigeant une validation de nos reportages, les pouvoirs publics veulent s’octroyer un droit à la censure »

Avatar

Plusieurs directeurs et directrices de l’information, rédacteurs et rédactrices en chefs, présentateurs et présentatrices des magazines d’information télévisés français, dont ceux de franceinfo, demandent aux institutions de renoncer à des conventions qui portent atteinte au droit de la presse.

Les journalistes de l’audiovisuel, réalisateurs de documentaires, rédacteurs en chef, directeurs de l’information, producteurs de magazines d’actualité tiennent par ce texte commun à dénoncer de nouvelles entraves à la liberté d’informer. Les tentatives de contrôle de nos tournages par les pouvoirs publics (police, justice, administration pénitentiaire, gendarmerie notamment) n’ont jamais été aussi pressantes.

Un exemple illustre cette dérive : avant d’autoriser à filmer des policiers dans l’exercice de leur fonction, le service de communication de la police nationale exige désormais un droit de validation du reportage avant diffusion.

Il demande aux sociétés productrices de reportages la signature d’une convention stipulant qu’il « visionnera l’émission dans sa version définitive avant première diffusion dans un délai permettant une éventuelle modification (…) sera le seul habilité à valider définitivement le contenu produit sur les plans juridiques, éthiques et déontologiques en accord avec la société (…) Les enregistrements ne doivent pas porter atteinte à l’image de marque de la police nationale, ni comporter de scènes pouvant être considérées comme ‘choquantes’ (…) Aucun extrait ne pourra être diffusé sans l’accord express du représentant de la police nationale. »

Un exemple de moins en moins isolé, toutes institutions confondues. Les conventions de tournage, établies à l’origine pour protéger la sécurité de personnes ou d’institutions dans des cas très spécifiques sont détournées de leur esprit initial.

De nouveaux alinéas fleurissent sous des formes diverses qui deviennent une claire entrave à nos prérogatives éditoriales et au droit du public à l’information. La presse est déjà soumise au contrôle du législateur. La loi de 1881 sur la liberté de la presse, qui détaille le délit de diffamation et le droit à l’image sont nos garde-fous. S’y ajoutent nos chartes déontologiques sans cesse améliorées depuis le texte initial de 1918.

Les directions de l’information et des magazines, les rédacteurs en chef et leurs équipes ont la responsabilité de veiller au respect de ces obligations légales et éthiques. Tout reportage est soumis à l’examen de nos propres services juridiques avant diffusion. Le traitement d’affaires particulièrement sensibles, ayant trait notamment au terrorisme ou à la sécurité nationale, nécessite des précautions particulières et nous en tenons compte en responsabilité.

Mais en exigeant une validation de nos reportages et documentaires, les pouvoirs publics veulent s’octroyer un droit à la censure. Aucun journaliste ayant pour vocation d’informer librement le public ne peut l’accepter. Il est impensable que la cohérence globale d’un reportage sur le plan juridique, éthique et déontologique soit supervisée par des ministères.

Ces demandes de conventions arrivent par ailleurs dans un contexte où l’article 24 de la loi sur la sécurité globale inquiète de très nombreuses rédactions et agences de presse. Nous demandons donc aux institutions concernées de renoncer à ces conventions qui portent atteinte au droit de la presse. Pas plus que nous, le public ne saurait comprendre la persistance de cette obstruction à la liberté d’informer.

Les signataires

Laurent Guimier, directeur de l’information de France Télévisions

Thierry Thuillier, directeur général adjoint Groupe TF1, en charge de l’information TF1-LCI

Marco Nassivera, directeur de l’information d’Arte

Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFMTV

Hervé Béroud, directeur général délégué d’Altice Média

Vincent Régnier, directeur général de C Production, groupe M6

Catherine Alvaresse, directrice de l’unité documentaires de France Télévisions

Fabrice Puchault, directeur de l’unité documentaire société et culture d’Arte

Harry Roselmack, présentateur et rédacteur en chef de Sept à Huit (TF1)

Elise Lucet, présentatrice et rédactrice en chef d’Envoyé Spécial et de Cash Investigation (France 2)

Laurent Delahousse, présentateur et rédacteur en chef des magazines 13h15 et 20h30 (France 2), producteur La Bambola

Yann Barthès, présentateur de Quotidien (TMC) et producteur, Bangumi

Marie Drucker, présentatrice d’Infrarouge (France 2), réalisatrice et productrice, No School Productions

Jacques Cardoze, présentateur et rédacteur en chef de Complément d’Enquête (France 2)

Karim Rissouli, présentateur de C politique (France 5)

Bernard de La Villardière, présentateur d’Enquête Exclusive (M6) et producteur-fondateur de Ligne de Front

Martin Weill, présentateur et grand reporter (TMC)

Emmanuel Chain, producteur et PDG d’Éléphant

Philippe Levasseur, directeur général de Capa Presse

Laurent Bon, producteur, Bangumi

Renaud Le Van Kim, producteur, Together Media

Christian Gerin, président du Syndicat des Agences de Presse Audiovisuelles (SATEV)

Elsa Margout, directrice des magazines de l’Information de France Télévisions

Philippe Pécoul, directeur de la rédaction de Sept à Huit (TF1)

Grégoire Marçais, Philippe Visseyrias, Stéphanie Davoigneau, Laurent Briot, Claire Wambergue, rédacteurs de chef de Sept à Huit (TF1)

Sébastien Vibert et Séverine Lebrun, rédacteurs en chef d’Envoyé Spécial (France 2)

Hugo Plagnard, Clément Castex et Samuel Humez, rédacteurs en chef de Complément d’Enquête (France 2)

Emmanuel Gagnier et Sophie Le Gall, rédacteurs en chef de Cash Investigation (France 2)

Marie de la Chaume et Jean-François Gringoire, rédacteurs en chef de Pièces à conviction (France 3)

Christophe Brulé, producteur exécutif de Capital (M6)

Jean-Marie Tricaud, producteur exécutif de Zone Interdite et Enquête Exclusive (M6)

Maud Brunel, rédactrice en chef de Zone Interdite (M6)

Hervé Robin, producteur exécutif Ca Peut Vous Arriver (M6)

Bertrand Deveaud, rédacteur en chef d’Enquête Exclusive (M6)

Serge Mousson, rédacteur en chef d’Enquête d’Action (W9)

Myriam Alma, rédactrice en chef de Ligne Rouge (BFMTV)

La rédaction de Sept à Huit (TF1)

Les rédactions d’Envoyé Spécial et de Complément d’Enquête (France 2)

Le service Reportage de France 24

Les SDJ de France 2, France 3 et France 24

Frédérick Lacroix, directeur délégué des flux et des documentaires de France.tv Studio

Luc Hermann, producteur, Premières Lignes

Stéphanie Lebrun, productrice, Babel Press

Benoît Thevenet, directeur général délégué de 17 Juin MEDIA

Laurent Lucas, Guillaume Lacroix, Rémy Buisine, et la rédaction de Brut.

See Also
Rédactions en invention

Tony Comiti, producteur, Tony Comiti Productions

Patrice Lucchini, directeur de la rédaction, Tony Comiti Productions

Amandine Chambelland, directrice adjointe de la rédaction de Capa Presse

Patrice Lorton, directeur adjoint de la rédaction de Capa Presse

Gaël Leiblang, producteur Elephant Doc

Jérémie Drieu, rédacteur en chef, Elephant et Cie

Mathieu Jego, rédacteur en chef aux magazines, BFMTV

Thierry Tripod et Mikaël Guedj, producteurs, Brainworks

Frédéric Boisset, rédacteur en chef, Brainworks

Denis Boutelier et Frédéric Texeraud, producteurs, CAT & Cie

Stéphane Girard, rédacteur en chef, CAT & Cie

Eric Colomer, producteur, Dreamway

Jacques Aragones, producteur, TV Presse

Jean-Bernard Schmidt, directeur général Spicee Media

Sébastien Legay, rédacteur en chef à France.tv Studio

Caroline du Saint,Thomas Zribi et Cyprien D’Haese, rédacteurs en chef à Nova Prod

Patrick Spica, producteur, Patrick Spica Productions

Eric Pierrot, producteur, Pallas TV

Laurent Delhomme, producteur, Yemaya Productions

Olivier Ponthus, rédacteur en chef, Yemaya Productions

Gabrielle Gerin, rédactrice en chef, PitchTV

Marina Ladous, Etienne Huver et Jean-Pierre Canet, Slug News

Pascal Artaud, producteur, Stp Productions

Stéphanie Ponsart, Rémi Delescluse et Guillaume Cahour, rédacteurs en chef, Stp Productions

Stéphane Bentura, président de la commission journalistes de la Guilde des Auteurs et Réalisateurs de Reportages et de Documentaires (GARRD)

Elizabeth Drévillon, présidente de la Guilde des Auteurs et Réalisateurs de Reportages et de Documentaires (GARRD)

Gilles Bruno, rédacteur en chef de L’Observatoire des Médias

View Comments (0)

Laisser un commentaire