L’expulsion, vue par Rachida Dati…

… et , vécue par La Télé Libre.

Cette scène rappellera à pas mal de gens ce qu’a vécu à Puteaux le blogueur sans étiquette Christophe Grébert. Je lui souhaite beaucoup de succès. Je le suis depuis des années, bien avant que l’on parle de lui dans Le Parisien ou Libération. Son site, illustrissime : www.monputeaux.com

Nous reparlerons très bientôt ici de la liberté de la presse, et plus largement de la liberté d’expression avec ce qui se passe au Maroc pour Fouad Mourtada.

Souce : Le Post

3 Comments

  • Anne Onymousse
    8 mars 2008

    C’est sincèrement inquiétant ! C’est une belle démonstration pour illustrer la manière de s’essuyer les pieds sur la Constitution !!!
    Demain avec de la chance, ce type de candidat sera à son tour expulsé… du deuxième tour !!!
    Anne ;)

  • Dario
    8 mars 2008

    Effrayant, consternant, les mots me manquent, ça me fait peur.

  • edou
    13 mars 2008

    Rachida Dati était l’invitée ce matin de Nicolas Demorand sur France Inter.
    J’ai appelé pour poser cette question qui n’a pas été retenue par France Inter :
    “Le mercredi 5 mars, vous avez tenu une réunion électorale dans une école du VIIème arrondissement.
    Des caméramen, des blogueurs étaient présents, plus une équipe de La Télé Libre.fr.
    4 jeunes militants UMP entourent la caméra, lui donnent des coups de tête, se placent devant l’objectif, empêchant la caméraman de filmer. Celui-ci s’écarte, cherche un autre endroit pour filmer au fond de la salle, mais les jeunes reviennent devant lui.
    Interrogés sur leur comportement, ceux-ci disent aux journalistes de se taire et de ne pas perturber la réunion.
    Les journalistes tentent à nouveau de filmer mais finissent par être expulsés de la salle par un garde du corps et 8 personnes.
    Interrogé, le garde du corps leur répond “elle veut pas”.

    Avez-vous été mise au courant de cet empêchement des journalistes à exercer leur métier ?
    Regrettez-vous de ne pas avoir été nommée “ministre de la rénovation urbaine à coups de Karcher” ?
    Pensez-vous qu’il faut transformer la liberté de la presse en liberté surveillée ?”

Post a Comment

libero mi, id odio sit ipsum quis id luctus nec