Now Reading
Le Nouvel Observateur met une vidéo nazie en téléchargement

Le Nouvel Observateur met une vidéo nazie en téléchargement

Avatar
Nazis Russes Executions Nouvel Observateur
Montage Observatoiredesmedias.com

À notre avis un scandale.

Le Nouvel Observateur a mis un jour hier un article datant du 17 août en mettant non pas un lien mais bel et bien la fameuse vidéo à scandale en TÉLÉCHARGEMENT.

Le nouvel Observateur n'a pas utilisé un player flash, mais a préféré donner en pature un joyeux fichier .AVI de 31 Mo.

Sur le site, "l'article" non signé, mais avec une mention AFP en pied se permet un choquant :

(attention : la vidéo est en version intégrale. Certaines images peuvent choquer)

Que se passe-t-il au Nouvel Observateur? Une baisse de la publicité? Une érosion du lectorat?

Faut-il vraiment recourir à la publication d'un tel contenu?

Le Nouvel Observateur risque gros:

1. ils mettent la vidéo en version intégrale;

2. ils l'hebergent sur leurs serveurs;

3. ils en permettent le téléchargement;

Alors à L'Observatoire des Médias, nous avons décidé de frapper la copie d'écran du site du Nouvel Observateur d'un svastika nazi, histoire de sonner l'alerte.

Nous modifions donc l'image du site du magazine, et nous accepterons de retirer cette surimpression de notre site lorsque le site du Nouvel Observateur retirera la vidéo au téléchargement.

L'article n'est pas présent dans les pages "À la Une < International < Europe", mais est bien présent sur le site du Nouvel Observateur.

Une requête sur le moteur de recherhe Google avec les mots clés "nouvel observateur" et "nazi" montre le lien en haut de liste.

L'Observatoire des Médias a essayé de joindre Patrick Fiole, rédacteur en chef du site http://tempsreel.nouvelobs.com , sans succès.

Mise à jour de 16h50 : Michel Labro, rédacteur en chef du Magazine, en plein bouclage, veut bien nous rappeler :

"Mais je vous dis que j'ai fait enlever la vidéo"

See Also

Preuve que non, à 16h55.

Quel est le système de gestion de contenus web du Nouvel Observateur?

la page n'est plus accessible sur le ste du Nouvel ObservateurMise à jour de 17h58: L'article n'est plus en ligne, mais la vidéo, elle, est toujours présente, hébergée sur le site du Nouvel Observateur.

(indice pour les résponsables du site, le fichier s'appelle "NazisRussesExecutions.avi")

Mise à jour de 19h44: la phrase

The requested URL /file/dossiers/NazisRussesExecutions.avi was not found on this server.

est enfin accessible, la vidéo a été retirée du site du Nouvel Observateur, je retire donc le svastika.

Bilan ce cette histoire? Le fichier en téléchargement a été accessible pendant 5 jours, depuis le vendredi 17 août. Combien de téléchargements, votre honneur? SDV ou Verio ont peut-être la réponse.

blogtelevision.netBien entendu, la video avait été reprise, depuis le site du Nouvel Observateur sur d'autre sources, et au moins une: Blog Television, qui, dès le soir de la mise en ligne, à 1h du matin le 18 août, mettait un lien vers la vidéo , toujours sur le site du Nouvel Observateur.

View Comments (6)
  • Non seulement consternant car choquant. Mais ce qui est scandaleux, c'est aussi de diffuser telles images alors que les journalistes en ignorent la provenance. Donc la crédibilité.

  • Que c’est beau les donneurs de leçons. Qu’il est facile d’être dans cette position démagogique d’indignation.
    Certes, le choix de rendre accessible au plus grand nombre une vidéo enfouie dans les méandres de la toile est discutable voire contestable. Mais là, vous en faîtes beaucoup (trop).

    Les explications données sur le site de l’obs sont claires, nettes et précises.

    Vous avez eu, comme n’importe quel autre internaute visiteur du site, le CHOIX de voir ou non cette vidéo et de la télécharger ou non. Je crois même qu’ils avaient ajouté un bandeau de prévention pour les âmes sensibles ou pour ceux, visiblement comme vous, qui ne savaient pas sur quelle type de vidéo trash ils allaient tomber.

    A titre personnel, je n’ai lu que le papier, je n’avais pas besoin de voir la boucherie. Ca s’appelle le libre-arbitre comme l’explique (plutôt simplement) le rédacteur en chef de leur site.

    je ne pense pas que l’on vous ait mis le couteau sous la gorge (oui je sais, mon jeu de mots est particulièrement maladroit) pour télécharger cette vidéo… Si ?

    Ce qui est véritablement scandaleux dans cette histoire, c’est que votre site d’observation des médias, qui n’a aucune légitimité, se permette de taxer l’ensemble de la rédaction du site de l’obs de nazis en puissance grâce à un procédé visuel douteux et qui n’amuse (et satisfait) probablement que vous.

    A bon entendeur

  • Et bien… Bravo l'anonymat.
    Le commentaire ci-dessus a été posté depuis le siège du… Nouvel Observateur.
    Edifiant.
    Une terrifiante "justification" a donc été postée à la fois donc sur le site du Nouvel Obs, et sur le blog du directeur de la rédaction du site, Patrick Fiole.

    La fin est proprement hallucinante:

    Alors, maintenant, pourquoi avoir enlevé la vidéo contestée ? Très simple : parce que Michel Labro, directeur de la rédaction, donc mon supérieur hiérarchique, lui-même très choqué par les images, a demandé de le faire. Ce qui est son droit et que je peux, aussi, comprendre.

    Alors, sur cette affaire, quelle est à la fois la liberté d'action du rédacteur en chef du site?

    à bon entendeur…

Laisser un commentaire