Protection des journalistes : décision historique du Conseil de sécurité de l’ONU

Le 27 mai 2015, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une résolution historique concernant la protection des journalistes. C’est la première fois depuis 2006 que ce thème est abordé à la tribune des Nations Unies, alors que le nombre de journalistes tués en mission n’a cessé d’augmenter. Christophe Deloire, le secrétaire général de Reporters sans frontière a fait part de sa satisfaction vis à vis de cette résolution. Selon lui « c’est un jour historique pour la protection des journalistes ». Il demande cependant aux États de tout mettre en oeuvre pour protéger les journalistes accrédités dans les zones de guerre.

RSF-ce qui change

C’est aussi la première fois qu’une décision du Conseil de sécurité évoque le droit à la liberté d’expression. La résolution 2222 reconnaît en effet que les médias libres et indépendants sont essentiels à la démocratie car ils favorisent la protection des civils.

Par ailleurs il a été décidé que les violences envers les journalistes devraient être prises en compte dans les rapports des opérations de l’ONU. Dans la même lancée il a été voté que la Cour pénale internationale s’engage plus fermement contre l’impunité des crimes envers les journalistes. 

Bien que l’adoption de cette résolution historique représente une avancée majeure dans la protection des journalistes, son application devra être vérifiée à l’avenir. Ce signal encourageant envoyé par le Conseil de sécurité ne doit pas occulter les prochains défis. La protection des journalistes devrait être étendue aux journalistes non-professionnels et en dehors des zones guerres.

  • Emily Stewart

    http://www.safeguardclothing.com/fr propose des Dons de Gilets pare balle à des journalistes et agences de presse dans le but d’éveiller les consciences sur le besoin de sécurité permanent des acteurs et défenseurs de l’information.

    SafeGuard ARMOR ™, société de fabrication d’équipement de protection et armures basée en Grande Bretagne a lancé une campagne d’information et de sensibilisation visant à assurer la protection des journalistes, envoyés spéciaux et défenseurs de droits humains subissant des attaques de violence au cours de l’exercice de leurs fonctions.