Grève reconduite chez 20 Minutes

Mise à jour de 15h41 : L’Observatoire des Médias a pu joindre Alice Coffin, de la rédaction de 20 Minutes. La délégation reçue par la direction n’a, pour l’heure, toujours pas obtenu de retrait définitif du plan de départs. Les négociations sont en train de continuer ce mercredi 18 décembre après-midi. La délégation était constituée, « de personnes non protégées », déclare Alice Coffin à l’Observatoire des Médias. Les salariés du gratuit 20 minutes demandent un retrait pur et simple de ce plan, et après avoir été reçus, n’avaient toujours pas obtenu satisfaction.

À suivre…

Ci dessous le communiqué du SNJ CGT.
Le tumblr des grévistes : 20minutesengreve.tumblr.com
Le compte Twitter : @20MinutesGreve

La rédaction de 20 Minutes réunie hier soir en assemblée générale a voté la reconduite de la grève. La direction n’a en effet pas souhaité retirer le PSE prévoyant la suppression du service photo et de la moit ié du service prépresse. Treize postes sont concernés dont la totalité des reporters photographes.

La grève a, hors hiérarchie, été suivie par 90 % de la ré daction. L’intersyndicale SNJ-CGT et SNJ espè re que la direction ne restera pas sourde à ces revend ications. Les journalistes de 20 Minutes ont pendant cette journée de grève très clairement exprimé leur immense désarroi face aux orientations souhaitées par la direction, symbolisées par cette volonté de supprimer le service photo.

« La volonté de sup primer le service photo est une nouvelle preuve de la stratégie actuellement mise en œuvre à 20 Minutes : que ce titre devienne une « marque » , un label sans journalistes. Ou juste ce qu’il faut pour assurer un simulacre de crédibilité », a déclaré l’inter syndicale SNJ-CGT et SNJ dans un communiqué.

Le SNJ-CGT apporte son soutien et sa solidarité aux journalistes de 20 Minutes .

Cette grève, une première dans l’histoire du quotidien gratuit, empêchera la parution du titre aujourd’hui. Une nouvelle assemblée générale aura lieu à 11h ce mercredi.

Le SNJ-CGT appelle le Ministère de la Culture à intervenir dans le dossier. En effet Mme Filippetti s’est émue à plusieurs reprises de la situation catastrophique des reporters photographes.

Comment peut-elle laisser un titre de presse, un quotidien, décider que la photographie n ’ est plus « stratégique » sans réagir ?

La dépêche AFP sur le sujet d’hier :
http://www.liberation.fr/medias/2013/12/17/greve-reconduite-a-20-minutes-qui-ne-paraitra-pas-mercredi_967263

Le communiqué d’hier :

Post a Comment

ut id suscipit risus nec id, Aliquam tempus venenatis, felis Donec commodo