Francetv info, ou la consécration de l’info en temps réél

Le voilà, il est enfin arrivé le bébé de Bruno Patino, chef ès numérique à France Télévisions (plus précisément directeur général délégué au développement numérique et à la stratégie de France Télévisions, et directeur de France 5).

Cela a mis le temps. Mais le résultat est plutôt excitant : http://www.francetv.fr/info

logo francetv info

Il s’agit donc d’une plateforme d’informations. Et lorsque l’on s’intéresse au lancement des différents pureplayers en France ou ailleurs dans ce domaine, venant de la part de Bruno Patino (ex patron du Monde Interactif), et d’une société avec de gros moyens (France Télévisions) le projet était attendu au tournant.

Le fantôme d’une télévision ?

une chaîne info pour France Télévisions?Bruno Patino est venu s’occuper de France 5 et du numérique, mais les premières réflexions des journalistes, de Libération et du Figaro, ont porté sur un ‘fantôme’, celui d’une chaîne info, une vraie chaîne info de télévision, que le groupe n’a jamais eue.

Et lorsque les @Garriberts lui demandent « N’est-ce pas un pis-aller pour la chaîne info que France Télévisions n’a jamais pu faire ? » celui-ci répond :

Il y a, par rapport à ce projet de chaîne info en continu que France Télévisions n’a pas eue, le syndrome du membre fantôme, comme pour les gens amputés. Il nous faut maintenant aller au-delà de cette démarche, convaincre l’ensemble des rédactions de participer en transversal et créer un continous news desk alors que, par la faute de l’absence de chaîne info, il n’y en a pas aujourd’hui. C’est-à-dire qu’on met en place des choses qui rappellent furieusement une chaîne info. En même temps, on contourne l’obstacle : on a la télé connectée en ligne de mire. On lance le mobile d’abord, le Web dès demain, les applis pour tablettes dans trois semaines et il est évident que, dans les tout premiers mois de 2012, on va entrer sur le téléviseur.

Qu’à cela ne tienne, occupons-nous donc de cette plateforme d’information.

Un lancement asynchrone

Bruno Patino avait prévenu, il y aurait d’abord l’application iPhone disponible, et le lendemain, seulement le lendemain, le site web disponible: « le mobile a été conçu en 1er, et pas comme un dérivé du web ».
Stratégie intéressante, lorsque l’on connait les mécanismes de l’Apple Store, et l’importance d’avoir beaucoup de téléchargements au lancement ou à la mise-à-jour d’une application.

C’est donc l’application iPhone qui était disponible ce lundi 14 novembre, et nous renverrons vers nos camarades d’@si qui ont ici décortiqué le fonctionnement de l’application mobile.

Les internautes seraient devenus accro au prompteur

navigation-gauche-francetv-infoDu LIVE. DU LIVE, d’abord du LIVE.
Les journalistes ont été les premiers à être accro au prompteur. Celui de l’AFP et de son flux de dépêches. Outil indispensable des journalistes de desk, mais aussi des autres, le fait d’avoir une partie de son écran occupée par quelque chose qui défile est devenu un classique pour tout le monde désormais, avec Facebook surtout, et Twitter aussi. L’internaute qui visitera la plateforme d’info que le web verra quelques similitudes avec Facebook. C’est ainsi l’info « En direct » qui est mise en avant, avec juste en dessous dans les choix du menu, « Les titres« , « Les tops« , « Les régions« , « Les images« .

En navigation au dessus, des rubriques plus ‘classiques’ : « France, Monde, Eco, Sport, Decouvertes, Culture buzz, Débats, :-) »

C’est cet usage qui est véritablement nouveau, porté au pinnacle de la page d’accueil du site. Car vous aurez bien d’autres moyens de visiter le site, en cliquant sur « Les titres », mais c’est le Live qui arrivera par défaut. France Télévision fait là un pari, un pari osé.

Avant cela, plusieurs autres médias avaient tenté l’expérience du Live, pour des évènements en particulier. DSK, la primaire socialiste, et bien d’autres encore. Dans bien des cas, il a été fait usage de l’excellent module développé par coveritlive.com, qui permet, soit gratuitement, soit en marque grise, de couvir un évènement, en faisant l’agrégation de textes, de photos, de vidéos, de tweets.

Mais hormis le huffington post, très peu de sites avaient fait le choix :
1) développer les fonctionnalités comparables à Cover it live au sein de leur propre CMS;
2) oser franchir le cap de présenter la Une du site de cette façon là.

France TV Info a fait ce choix audacieux. (cliquer sur l’image pour la voir en plus grand)

[singlepic id=169 w=500 h= float=]

Personnellement, hormis ma sélection de flux RSS, j’ai choisi de suivre beaucoup de gens, sur Twitter. Le résultat, un flux continu, rapide, qui, si on le fixiez, vous donnerait le tourni. Et qu’y voit-on, au sein de ce flux d’informations? De tout, et de rien. De informations, et des relais très pertinents, et puis, beaucoup de doublons (ce qui arrive lorsqu’on suit des personnes appartenant aux mêmes sphères).

Résultat, j’aurais parfois envie que quelqu’un fasse au tri au sein de tout cela, et ne me présente que le meilleur, une sorte de super Summify de ce qu’il faut savoir, de ce qu’il faut lire.

En fait, ce flux, j’ai bien l’impression que France TF Info s’en occupe, désormais.

Un SVP de l’info

svp logoQuel twitto, avec un minimum ‘décent’ de followers n’a jamais essayé de se servir de Twitter pour poser une question, soit d’actu, soit pratique? La qualité des réponses que vous obtiendrez dépendra de la pertinence sur les sujets des membres de vos followers. Là, l’application mobile et le site proposent de répondre aux questions que va poser l’internaute ou le mobinaute, sans même créer de compte (risqué?). Une façon de faire vivre l’information, de rester proche de son lectorat, et de donner envie à son lecteur de devenir accro, parce qu’on lui a répondu, parce qu’on s’est occupé de lui.

Une équipe de choc

Vous remarquez, au coin de la capture d’écran plus haut, l’avatar de la journaliste? C’est la nouvelle charte!! :-) La quasi-totalité des journalistes recrutés ou affectés à la rédaction et à l’animation de cette nouvelle plateforme d’information ont tous été photographiés de la même façon. Une façon aussi de bien distinguer, dans le flux live, qui appartient à la redac ou pas. Nous avons fait un petit montage ce ces avatars de profil twitter (grâce à cette @liste) :

les-tetes-de-france-tv-info-via-twitter

On peut y voir qu’une majorité a joué le jeu de cette photo, et les ‘récalcitrants’ :-)

Mais il y a un autre point commun à un bon nombre des salariés réunis pour travailler au sein de cette rédaction. Un bon nombre d’entre eux ont déjà travaillé ensemble, ou au moins dans le même groupe : pas moins de huit (au moins) ont travaillé au sein du Monde Interactif (LeMonde.fr et LePost.fr), et quelques un chez 20minutes.fr.
Bruno Patino a fait ainsi venir avec lui toute une équipe déjà bien rodée à l’info en ligne, à l’actu chaude, et lui a fait prendre en main le nouvel outil.

Des rédactions qui se parlent, enfin?

#LesRédactionsSeParlent Démo plateforme d'info web #Ftv ... on TwitpicVoici une photo partagée par @PL_Constant. Son titre : »#LesRédactionsSeParlent Démo plateforme d’info web #Ftv à la rédac France 2″. Un tweet qui en dit long. Comme tout projet novateur, il peut, au sein d’un paquebot comme celui de France Télévisions, ne pas bien être compris, être mal assumé/revendiqué par une partie de l’entreprise.

C’est que le web de France Télévisions, ce n’est pas qu’une plateforme d’infos.

Une galaxie de sites

Car disons-le, lorsqu’on voit quelque chose de nouveau, comme l’application mobile et le site web FranceTV info, on a envie de voir le reste de cette politique appliquée à tout l’univers de France TV. On a vu les nouvelles versions de culturebox (adieu la mosaïque, bonjour un site plus épuré), et aussi la nouvelle mouture du site de sorties. Et là, un petit pincement au cœur. (Lorsque je veux savoir ce qui se passe ce soir, je ne veux pas forcément avoir dans mon résultat de recherche ce qui se passe tous les jours et qui provoque du bruit).

Il reste donc beaucoup de travail. Et c’est cela qui est excitant.

Souhaitons donc à toute l’équipe de France TV info la bienvenue dans la bataille de l’info et du service au lecteur! Bonne route, et nous allons voir ce que vous nous réservez à l’avenir!

Post a Comment

commodo Phasellus libero in efficitur. Aenean