Rédactions au futur

Les médias sont aujourd’hui au cœur d’une mutation d’une ampleur exceptionnelle et certainement prolongée. Celle-ci bouleverse profondément les modèles économiques de la presse écrite, de la radio et de la télévision. En même temps  la « presse en ligne » accessible sur le web, par Smartphone ou sur tablette, tâtonne encore à la recherche de ses propres équilibres.

Toute l’organisation des différents médias est mise en demeure d’évoluer. Les effectifs, les emplois, les compétences, les relations entre professionnels, les périmètres entre les entreprises elles-mêmes et leurs partenaires, comme le public, se transforment rapidement et vont devoir encore se renouveler d’autant plus profondément que partout s’impose l’obligation de l’innovation et d’un haut niveau de créativité.

La pression sur les modèles économiques est devenue telle, que partout la situation des rédactions et de l’activité journalistique se révèlent extrêmement mouvantes. Les impératifs de limitations de coûts font ressentir profondément leurs effets sur les manières de travailler et les conditions de production de l’information. Telle est la question à laquelle se consacrent les Entretiens de l’Information, pour l’année. Le 13 octobre, dans les locaux de l’INA, une première journée d’échanges et de réflexion entreprenait de dresser un état des lieux. Des universitaires, des chercheurs, des journalistes, comme des responsables d’entreprises confrontaient leurs diagnostics, tentant de dégager quelques tendances. Le 14 novembre, dans le cadre des Assises du journalisme, à Strasbourg, la même problématique était appliquée au maillon crucial du système d’information, que sont les agences d’information internationales (lien).

Il faut maintenant porter toute l’attention sur les formes d’organisation, les compétences, les modes de relations, les pratiques nouvelles qui s’esquissent. Telle est l’ambition de la rencontre du 25 mars, de nouveau dans les locaux de l’INA, consacrée aux « rédactions au futur ». La réflexion partira d’une confrontation d’expériences en cours au sein de médias traditionnels comme de « pure players », voire entre journalistes tentant de fédérer leurs initiatives. Quatre journalistes, cadres ou responsables de médias tenteront ensuite de se projeter à l’horizon d’une dizaine ou une quinzaine d’années et de proposer leur propre vision de la rédaction à cette échéance. L’après-midi sera largement consacrée à la place, au rôle, au sens qu’ont pris les blogs pour les journalistes qui ont fait le choix de ce type de pratique que ce soit au sein de leur entreprise ou au travers d’une démarche totalement indépendante. Pas d’intervenants programmés, mais une parole qui va circuler parmi tous ceux qui nous accompagneront alors dans cette recherche commune. La conclusion sera confiée à trois universitaires chercheurs qui ont fait du thème de la transformation des rédactions et de l’activité journalistique l’un de leurs principaux sujets de préoccupation.

Les Entretiens de l’Information, qui regroupent écoles, syndicats ou individus journalistes, universitaires et chercheurs, représentants de la société civile, ont vocation à l’organisation d’une réflexion et d’un échange sur l’information et les conditions de cette production. Les rencontres dont ils prennent l’initiative sont ouvertes, d’accès totalement libre et gratuit.  Nous vous donnons donc rendez-vous le 25 mars, 83 rue Patay à partir de 9h30. Vous pourrez également suivre ces discussion sur le Net, à cette adresse : http://entretiens-info.observatoiredesmedias.com/ (L’Observatoire des Médias étant partenaire de l’événement).

Jean-Marie Charon

Président des Entretiens de l’Information

7 Comments

Post a Comment

libero sem, massa eleifend elementum vulputate, tempus