Now Reading
Beaucoup de trafic pour pas grand chose….

Beaucoup de trafic pour pas grand chose….

Il n'y a pas une journée (même en août) sans que l'on parle des performances des Networks. Une nouvelle application pour Facebook, un artiste découvert sur Myspace , comment se faire recruter grâce à LinkedIn, à quoi sert Twitter etc…

Bref, on ne peut plus se passer de toutes ces nouvelles plateformes, où visiblement, les moins de 18 ans comme les managers de 40 ans, passent leur journée. Avec plus de 114 millions de visiteurs uniques pour le mois de juin 2007, Myspace est la star du Web qui se fait concurrencer par un Facebook de plus en plus présent. Ces réseaux sociaux ont pour avantage de créer des communautés d'intérêts qui partagent des goûts communs , et sont donc normalement, grandement apprécié par les annonceurs. Mais c'est sur ce point là les résultats sont décevants… Myspace ne fera que 270 millions de dollars de recettes publicitaires sur cette année ce qui est loin de ce que l'on attendait. Nous pourroins dire que nous en sommes qu'au début, mais ces communautés existent depuis maintenant déjà depuis quelques années et ce n'est plus une question de notoriété mais une question de rentabilité.

Ces sites comme n'importe quelle entreprise se doivent d'essayer de maximiser leur profit. Et la quasi totalité de leur chiffre d'affaire provenant de la publicité, ils doivent assurer leurs annonceurs de l'intérêt qu'ils ont à placer leur campagne sur leur plateforme. Or, les récents scandales découvert, les 29 000 délinquant sexuels sur Myspace ou les bannières de publicité pour un parti d'extrême droite sur Facebook n'incitent pas du tout à faire la promotion de ses produits sur ces sites.

See Also

Les Networks vont devoir à l'avenir être plus vigilant ou alors trouver d'autres moyens de faire du chiffre d'affaire. Facebook semble se développer plus sur les autres manières de faire de l'argent que la publicité, notamment avec Garage Sale (en partenariat avec buy.com) permettant de vendre ses objets sur Facebook, ce dernier touchant 5% de commission sur le ventes. Gageons que d'ici peu, les autres réseaux proposeront de nouveaux services payant aux internautes pour agrémenter leurs recettes….

View Comment (1)
  • Il semblerait que le web contributif ne soit pas toujours la poule aux œufs d’or que certains ont cru voir s’incruster dans la basse-cour. Difficle de dégager un modèle économique viable sans un contenu de qualité…

Laisser un commentaire