motion-defiance-courrier-international

Courrier International : une motion de défiance largement votée

Ecrit par Posté dans Actu, Presse

Mise-à-jour du vendredi 20 décembre 17h15 : L’Observatoire des Médias a contacté Eric Chol, le directeur de la rédaction de Courrier International. Hier, une motion de défiance contre le directeur du journal Antoine Laporte et le directeur de la rédaction avait été votée à une très large majorité. Eric Chol sortait ce vendredi après-midi d’une réunion de négociation lorsque nous avons pu l’avoir au téléphone. Mais n’a pas souhaité s’exprimer. Remonté contre la presse « qui a dit n’importe quoi sur cette affaire », il n’a pourtant pas voulu rétablir sa vérité, disant qu’il le ferait peut-être plus tard. Souhaitons que la direction de Courrier ne le fasse pas quand tout le monde constatera que c’est un cadeau amer cadeau qui sera peut-être sous le sapin des salariés de Courrier International.

Dans la crise que subit Presseurop mais aussi Courrier International, les salariés de Courrier avaient décidé d

Un des visuels envoyés à Courrier International et que le journal a publié sur sa page Facebook "Sauver Courrier International"
Un des visuels envoyés à Courrier International et que le journal a publié sur sa page Facebook « Sauver Courrier International »

e « réagir au plan et au manque de projet éditorial » selon un membre de la rédaction, interrogé par L’Observatoire des Médias.

C’est hier, mercredi 18 décembre, qu’a été décidé en assemblée générale qu’une motion de défiance envers la direction de Courrier International allait être soumise à un vote ce jeudi.

Selon nos informations, une motion de défiance contre le directoire de Courrier International a été votée à une large majorité.

Voici les résultats du vote sur la motion de défiance contre le directoire de Courrier international, le jeudi 19 décembre 2013 :

Nombre d’inscrits : 186
Nombre de votants : 148
Taux de participation : 79,6 %

OUI : 63,5 % (94 oui)
NON : 26,5 % (39 non)
ABSTENTION : 10 % (15 abstentions)

Pourquoi?

Selon nos informations, c’est surtout Eric Chol qui est visé, parce qu’il est directeur de la rédaction et membre du directoire, donc avec les deux casquettes en ce qui concerne le plan de licenciement et les mauvais chiffres de diffusion.

Malgré cela, on ne sait pas vraiment quel sera l’effet de cette motion de défiance. Réside au sein de la rédaction le sentiment qu’il est possible qu’il ne puisse pas être possible de revenir en arrière vis à vis du processus enclenché par le propriétaire du titre, le groupe Le Monde. Mais vu le contexte du plan et l’ambiance au sein de la rédaction, un membre de la réaction confie à L’Observatoire des Médias que le vote de cette motion est une manière de faire passer un message.

Entendu?

 

Bookmark and Share