Now Reading
#Prédictions2021 de Jean-Marie Charon : rester ou se réorienter ?

#Prédictions2021 de Jean-Marie Charon : rester ou se réorienter ?

Jean-Marie CHARON
Jean-Marie Charon

L’Observatoire des Médias a demandé, bien entendu, à Jean-Marie Charon, qui collabore au site depuis de nombreuses années (lire ses contributions). Jean-Marie est sociologue. Il recherche sur les médias, l’information et le journalisme.

Plus de 6000 personnes ont lu, ici, sa dernière étude, « Pourquoi quitter le journalisme ?« , réalisée avec l’aide d’Adénora Pigeolat.

 

 Le journalisme en 2021 pourrait bien se trouver à nouveau dominé par la tension née du binôme Covid-Pandémie et ses conséquences.

Ces conséquences ce sont d’abord des modèles économiques essorés par la chute substantielle de la publicité, pour tous les médias et particulièrement la presse écrite. Plus que jamais il va falloir réussir le tournant du public payant l’information. Soit une information riche, profonde, attractive et utile : cela veut dire du journalisme de qualité classique dans ses bases (enquête, reportage, expertise), mais aussi de l’innovation éditoriale (forme et fond) et technique.

Ces conséquences, c’est le besoin de repères, de validation, de hiérarchisation et d’accompagnement du public. Là encore avec l’insistance sur les bases (vérification, observation, analyse, etc.) adaptées au contexte et aux attentes et sensibilités des différents publics fact checking, solution, curation, etc.).

See Also

Cyril Petit

Exigeant ! d’autant que tout cela se fait sous une tension extrême, d’effectifs et de moyens.

Certains médias sont davantage en phase avec ses exigences : ceux très peu nombreux aux rédactions solides, voire en croissance, comme au Monde. Ceux qui s’adressent à des communautés de publics sachant devoir financer l’information qu’elles recherchent (de Mediapart aux Jours, du 1 à SoPress).

Beaucoup plus délicat, le défi pour la PQR, mais aussi les radios et les télévisions, dont les effectifs journalistes vont rester constants, voire reculer. 2021 une année où des journalistes y compris les plus jeunes vont s’interroger : rester ou se réorienter ?