Now Reading
Faut-il leur donner le micro? Si c’est pour informer, oui.

Faut-il leur donner le micro? Si c’est pour informer, oui.

Cela devient très compliqué d’informer aujourd’hui.
Faut-il tendre son micro à tout le monde?
Faut-il montrer les vidéos des décapitations? (Non, ni des captures, on disait ici « Décapitation de James Foley : fallait-il montrer ces images« )
Fallait-il diffuser en direct l’assaut du magasin Hyper Cacher ?
Fallait-il diffuser le son racheté par la BBC des coups de feu au centre culturel de Copenhague?
Fallait-il donner le micro à Roland Dumas et le laisser aller à exprimer des propos antisémites?
Fallait-il tendre son micro aux passants qui ont apporté des fleurs en hommage au terroriste présumé Omar Hamid El-Hussein?

Hier, deux jeunes journalistes de télévision, d’un côté Hugo Clément pour le 20h de France 2 et Martin Weill pour le Petit Journal de Canal Plus (entre autres, voir F24 ici)) ont pu tourner avec leurs cameramen des reportages étonnants et glaçants.  Ils étaient au même endroit et ont pu assister à des dépôts de gerbe de fleurs devant l’endroit où le tueur présumé a été abattu.

Et c’est à ce moment-là que plusieurs personnes se présentant comme musulmanes ont défendu le geste terroriste d’Omar Hamid El-Hussein devant les caméra du Petit Journal et du 20h de France 2.

L’homme interrogé par Martin Weill dira : “Cet homme a un cœur en or. On le soutient en tant que musulman. Ce sont les dessinateurs danois qui sont responsables de l’arrivée du terrorisme”.

Il s’est passé quelque chose, après, et 2O minutes le montre, avec une vidéo légendée :

Des musulmans retirent les fleurs déposés à l… par 20Minutes

l’article de 20 minutes donne le contexte : 

Cependant, dans l’après-midi, de jeunes musulmans venus en nombre ont détruit cet autel, sous l’oeil des journalistes, dont certains ont filmé la scène. Interrogés par TV2, certains d’entre eux expliquent qu’il n’est pas dans la tradition musulmane de déposer des fleurs en mémoire des morts. Se décrivant comme «frères» du tueur présumé, ils estiment également qu’il a été qualifié prématurément de «terroriste» par les médias. Certains s’en prennent enfin à la société danoise, qu’ils jugent discriminatoire à l’égard des musulmans et à l’inverse trop protectrice à l’égard des juifs.
Il ne leur a fallu que quelques secondes pour déplacer les bouquets, alors que des policiers se trouvaient sur les lieux. A la place, ils ont scotché au mur deux feuilles blanches sur lesquelles on pouvait lire, en danois et en arabe: «Qu’Allah soit miséricordieux avec toi. Repose en paix.» Ils ont ensuite disparu au coin dans la rue en criant «Allahu Akbar».

Je crois qu’il fallait tendre le micro à ces gens. Non, bien entendu, la majeure partie des musulmans danois ne soutiennent pas ce terroriste. Mais il fallait tout de même leur donner la parole, je crois.

See Also

Fallait-il donner la parole à Roland Dumas? Fallait-il le poser dans ses retranchements comme l’a fait Jean-Jacques Bourdin? Dominique Reynié était l’invité de la matinale de Patrick Cohen ce matin sur France Inter, et s’est exprimé à ce sujet, en répondant à la question de Thomas Legrand : 

La phrase de Roland Dumas me parait relever de la tradition antisémite d’extrême droite, de manière indubitable, et elle a le mérite de rappeler que l’antisémitisme est aussi portée par des élites.

Voici la vidéo de la partie #interactiv de la matinale, cette réponse à 7’27 :

D. Reynié : « Islamo-fascisme, ça n’a pas sa… par franceinter

View Comments (0)

Laisser un commentaire