Data Driven Journalism: deux ans de veille #ddj dans un tableur

Il y a environ trois ans, mes potes de promo les plus branchés culture numérique n’avaient qu’un acronyme en tête pour leur prochain stage : Owni.

Un rendez-vous DDJ immanquable

L’Objet Web Non Identifié représentait un idéal de rédac’, à la croisée de la communauté libertaire et de l’esprit start-up, et disposait surtout d’une symbiose rêvée entre graphistes, journalistes et programmeurs.

Qu’arrive à ou y entrer ou non, qu’on aime ou qu’on n’aime pas, on était d’assez nombreux webjos en devenir à le suivre de près, cet owni-là.

Mon rendez-vous préféré s’appelait les Data en forme. Les veilleurs du Pôle Data, aka Paule d’Atha, concoctaient chaque semaine une sélection de projets de datajournalisme (DDJ pour aller plus vite) aux petits oignons.

Chaque épisode se lisait vite tout en restant exigeant, avec non seulement les auteurs, mais aussi les outils utilisés, les sources d’inspiration, les données utilisées. Bref, une bonne dose d’inspiration hebdomadaire !

Ces Data en forme sont devenues très vite une référence dans le petit microcosme des « dataistes » français. S’y retrouver était une fierté, que l’on soit journaliste bidouilleur du dimanche ou développeur premier dan.

Mais un jour, le rendez-vous a été manqué, avant qu’un jour de fin d’année 2012 les derniers membres d’Owni annoncent que cette aventure était finie

Redistribuer les liens

Certes, la Soucoupe ne s’était pas crashée, elle continuait à léviter dans le cybere-espace au regard des nostalgiques comme des curieux. Mais je craignais qu’un jour, un tragique oubli dans le rachat du DNS ne vienne effacer les bons liens récoltés pendant presque deux ans.

J’ai donc dare-dare téléchargé tous les épisodes des Data en Forme en PDF. Très vite, je me suis rendu compte que, même si j’avais tout conservé, je ne retrouvais pas facilement certains projets, y compris sur Google…

Et puis, un jour, je me suis dit que j’allais rendre un hommage à ma manière à cette veille DDJ. Je me suis mis en tête de rassembler le maximum de liens dans un même tableur, avec titre, URL, Média/Commanditaire et Auteur.s, pour les redistribuer en suite.

Ca m’a pris plusieurs heures, et j’ai même ajouté avec plaisir Données fleuries, l’autre veille de Nicolas Patte (lui-même à l’origine des premières Data en forme).

Je n’ai pas pu tout garder, certaines pages ayant disparu ou certaines intiatives open data à l’étranger étant très confidentielles, mais il y a, à la louche, plus de 450 liens bons pour l’inspiration.

Vous trouverez le tableur ci-après, classé comme ceci :

  • Applications : terme un peu générique qui regroupe les gros projets nécessitant une forte implication de l’internaute, pour explorer différents jeux de données notamment
  • Infographies interactives : typiquement une infographie qui affiche des informations au survol de la souris, avec donc une implication assez minime de l’utilisateur
  • Infographies statiques : de belles images, brutes de décoffrage
  • Vidéos : une autre façon de mettre en scène les données, moins fournie que d’autres sections mais pas moins intéressante
  • Data Art / OWNI : le traitement de données au service de l’esthétique, pas forcément de l’information
  • Ressources : fourre-tout incluant des outils, tutos, stocks de données, feuilles de route, bonnes pratiques, etc…
  • Blogroll : inclut les blogs personnels de bons nombres de bidouilleurs fort intéressants
  • Interview : le titre suffit :-)

Post a Comment