mina-robert-journalistes-2-0

Masterclass Journaliste 2.0 : après le webdoc, la classe

Ecrit par Posté dans Journalisme, Webdoc

Jeudi matin, 9 heures. Je débarque un peu dans le brouillard dans un complexe cinéma normand. J’étais invitée au Festival du film d’éducation à Evreux pour présenter notre webdocumentaire « Journaliste 2.0 » à 150 élèves installés aux derniers rangs de la salle numéro 2. Il y avait des secondes et des premières, des sciences et technologies du management, des BTS, des options arts visuels … Bref beaucoup de jeunes se trouvaient face à Gwenaëlle (conseillère éditoriale aux Nouvelles Écritures à France télé) et moi.

Festival Evreux evreux_3

Des questions

Comment fait-on des films, des webdocs, comment devient-on journaliste, qu’est-ce que tu fais dans la vie, pourquoi tu n’es pas journaliste si tu écris et fais des vidéos, un journaliste qui écrit une information gratuite n’est pas payé, si ! Mais comment c’est possible, si je veux raconter une histoire, à qui dois-je m’adresser, si beaucoup de personnes regardent ton webdocumentaire, tu auras beaucoup de bénéfices ?

Ils n’ont pas eu l’air de s’emmerder, on a même pas mal échangé et rigolé. Je leur ai fièrement présenté le tout nouveau site de Citizen Films. Un peu avant la fin, je leur ai fait faire le quizz « Seriez-vous un bon journaliste 2.0 ? » Ca les a emballés, ils en demandaient encore ! Surtout après la question « Dans le vestiaire de l’équipe de France, Nicolas Anelka a traité son entraîner Raymond Domenech de ? ». La salle a crié « Réponse 2 Réponse 2 !! Sale fils de pute ! ».

anelkaAnelka Journaliste 2.0

À la fin de la séance, un groupe de Première m’a interviewée. Caméra sur pied, caméra à l’épaule, perche, canapé, bulle et mise au point ok. La jeune fille qui me posait les questions rougissait. Moi, j’étais bluffée.

Gwenaelle et Nina

 

J’ai ensuite discuté avec une enseignante sur la façon la plus pertinente d’utiliser notre webdoc pour ses cours du soir. Elle ne savait pas comment l’utiliser sans que ses élèves soient passifs. « Découvrir un webdoc doit être une exploration personnelle, il faut laisser chacun aller et venir où il veut. » Elle a raison. Je lui ai conseillé de bien connaître toute l’arborescence pour rebondir du tac au tac sur les questions posées, s’en servir comme d’un support pour alimenter et rythmer des discussions.

Plusieurs professeurs de Français sont venus me féliciter et me remercier, me disant que ce n’était pas évident de canaliser autant de jeunes pendant deux heures et de les intéresser. Que Journaliste 2.0 est un formidable outil de travail pour eux. Chaque classe avait travaillé sur le webdoc pendant cinq séances avec son professeur principal. Ce n’était pas forcément évident pour eux. Ils avaient préparé des questions et des critiques. Un professeur de Français m’a gentiment remis celles de ces élèves. Ca m’a touché. Le choix des mots, l’envie de faire des belles et grandes phrases, leur sincérité. Je vous les fais partager.

Bookmark and Share