Les lauréats de l’édition 2013 du prix Louise Weiss du journalisme européen

Voici les lauréats de l’édition 2013 du prix Louise Weiss

Catégorie Reportage :

Valério Vincenzo, pour son extraordinaire travail photographique sur les frontières en Europe (publié en France par Géo). On  peut voir un exemple de son travail ici :http://www.valeriovincenzo.com/ Plusieurs années passées à parcourir les anciennes frontières, à en photographier les vestiges et la vie qui a traversé ces barrières invisibles. C’est aussi la première fois que le prix Louise Weiss récompense un reportage photo.

Catégorie Décryptage :

Renaud Honoré, correspondant des Echos à Bruxelles, pour son article « Le roman noir des Cartels » (http://www.lesechos.fr/19/06/2013/LesEchos/21460-052-ECH_le-roman-noir-des-cartels.htm) . Il y a un vrai travail d’écriture, une capacité à rendre accessible un sujet ardu, qui l’ont démarqué des autres candidats. Il répond tout à fait aux objectifs du Prix : rendre les questions européennes accessibles au plus grand nombre.

Catégorie Jeune Journaliste :

Alice Dubot et Oriane Laromiguière, qui co-signent l’article « Décibels durables, les festivals donnent le la » publié dans Slate France (http://www.slate.fr/story/74343/festivals-developpement-durable) ; deux jeunes femmes (diplômées en 2012) qui ont trouvé un angle original, avec une dimension européenne, et une capacité à sortir de l’approche franco-française de leurs collègues sur ce type de sujet.

Les organisateurs du Prix Louise Weiss voulaient profiter de l’événement pour évoquer l’absence de Magnus Falkehed, journaliste suédois ancien membre du jury, qui a récemment été kidnappé en Syrie. Mais, excellente nouvelle  : Magnus a été libéré ce mercredi 8 janvier.

Le prix Louise Weiss : le site internet dédié : http://www.prixlouiseweiss.com/

L’édition 2013 :

76 dossiers ont été déposés pour cette huitième édition du prix Louise Weiss du journalisme européen, montrant de nouveau l’intérêt de la profession pour ce prix.
Une très grande diversité de supports marque cette année : des sujets provenants de quotidiens, de radios, de magazines, d’émissions de TV ; des participations belges, allemandes et luxembourgeoises ; des sites d’informations spécialisées sur les questions européennes ou grand public ; des candidatures collectives montrent la capacité de travailler en équipe sur les sujets européens ; des reportages photos , qui ont demandé des mois de réalisation ; des témoignages et des analyses ; des sujets sur les institutions comme sur la vie quotidienne de citoyens européens. Les thèmes sont extrêmement variés, et montrent bien une fois encore l’extraordinaire diversité des questions européennes, et les multiples façons de les aborder.   (une liste de médias ayant candidaté est disposnible à la page « édition 2013 » de http://www.prixlouiseweiss.com/

Post a Comment