Now Reading
Service Public et télé poubelle: Faits divers, le mag

Service Public et télé poubelle: Faits divers, le mag

Faits divers, le MagNous sommes samedi après midi. Sur le coin gauche de l’image, le ruban du Sidaction avec son numéro d’appel, le 110. Sur le côté droit, le logo de France 2, la chaîne publique. La grande chaîne.

Et pourtant, je me retrouve devant une émission à jeter aux oubliettes.

Les journalistes (il en faut…) : Céline Deniau et Vincent Dupouy.

France 2L’émission est produite par Pallas Télévision. Cette structure est le résultat du rapprochement en 2007 entre Eric Pierrot qui produisait déjà des reportages et des documentaires pour le Droit de Savoir, Mardi Investigation, Zone Interdite et Enquête Exclusive, et Link, la société fondée en 2005 par Mac Lesggy et Anne Simounet.

Voici le communiqué de presse :

France 2 propose, à partir du 16 février 2008, chaque samedi à 14 heures, le magazine « Faits divers, le mag« .
Ils nous intriguent, ils nous fascinent. Ils sont les révélateurs de nos passions et de nos pulsions. Ils éclairent souvent la part d’ombre qui existe en chaque être humain : les « faits divers » parlent de nous. Ils sont aussi le miroir de la société dans laquelle nous vivons.

France 2 propose pour la première fois, une nouvelle émission sur l’actualité judiciaire avec des reportages inédits. 52 minutes d’enquêtes auprès des familles et des proches de tous les acteurs du drame.

Des témoignages exclusifs, des documents, photos, vidéos, carnets de bord qui permettent aux journalistesenquêteurs de « Faits divers, le mag » de raconter, décrypter, analyser ces évènements à travers quatre rubriques.

Première volet : l’Enquête
Retour en détail sur une affaire qui fait la « une » de l’actualité judiciaire. Les équipes de « Faits divers, le mag » reviennent sur les faits, dessinent la personnalité des « suspects » grâce aux témoignages des familles, des proches et à l’analyse de documents exclusifs.
Deuxième volet : le reportage.
Dans l’action avec les hommes de la police nationale, de la gendarmerie contre la délinquance et le crime organisé. Ecoutes, planques, filatures et interpellations.
Troisième volet : le portrait.
Supers flics, fins limiers, ténors du barreau, experts scientifiques, détectives privés, médecinslégistes… ils parviennent à résoudre les énigmes judiciaires, à prouver l’innocence des cas les plus désespérés, à défendre des causes perdues. Dans l’ombre ou sous le feu des projecteurs, ils méritent les honneurs du « portrait » de la semaine.
Quatrième volet : déboires de stars
Ils (ou elles) sont riches et célèbres et pourtant, ils ont maille à partir avec la justice. Violence, drogue, moeurs, alcoolémie, homicides… Quand les stars dérapent, elles se retrouvent, comme tout le monde, dans le box des accusés et parfois même en prison.

à 14h52, le Sidaction a seulement réuni 1 161 206 euros. Combien a coûté Faits divers, le mag ?

See Also

Je me suis permis de passer un coup de fil à l’un des deux journalistes de l’émission, Vincent Dupouy.

À la question vous êtes vous occupé de tous les sujets, comment se passe la répartition du travail avec votre collègue journaliste? Vincent Dupouy nous répond qu’en fait, lui et sa collègue ont eu sur l’émission plus une fonction de rédacteur en chef, avec une équipe de journalistes pigistes qui ont réalisé les sujets. Une fonction sans en avoir le titre? Le journaliste ne dément pas.

Que pensez-vous du montage, de l’habillage, et du logo de l’émission?
Voici se réponse : [audio:vincent-dupouy-extrait.mp3]

Vu cette réponse, j’ai finalement décidé de ne pas poser de question supplémentaire…

Vive la télé.

View Comments (20)
  • Ce qui est surprenant, c’est que tu sois surpris :-) Mais ça ne fait pas de mal de rappeller régulièrement que la notion de « journalisme » en TV est très…comment dire…particulière ?

  • J’aurais dû préciser que cette « particularité » du métier de journaliste TV n’est pas générale : certaines chaines européennes savent encore ce que représente cette fonction. Qui lance le premier nom ?

  • hé bien, pour ne pas sortir la traditionnelle BBC, je dirais que ARD et ZDF ne sont pas mauvaises mères pour leurs journalistes.

  • Bonjour
    je viens de voir une nouvelle émission de  » faits divers  » et je suis désolé de constater que le style « reportage » de France Télévision ressemble de plus en plus a celui de M6 ou encore La Une.Je m’empresse d’acheter une dizaine de serrures pour m’enfermer chez moi car je suis terrorisé par le monde qui m’entoure. Jack l’éventreur m’attend peut-être sur mon parking ,un détective privé est peut-être derrière ma porte ou encore des espions chinois dans corn flakes….c’est alarmant. J’ai peur, j’ai peur, j’ai peur…

  • Génial le reportage sur Jack L’Eventreur ! Le parcours de cette fille est étonnant…Le portait de Sophie Herfort est de loin le plus stupéfiant. Les preuves qu’elle fournit quant au suspect en titre : « Jack L’Eventreur » sont très troublantes ! A voir et à revoir !

  • Bonjour,
    j’aurais juste aimé savoir qui est vraiment ce Gilles Bruno? Est-il journaliste? Parce que sa démarche d’appeler un journaliste de l’émission me parait vraiment bancale et ne prouve strictement rien. Les questions sont stupides « combien a couté faits divers le mag? » et « vous êtes vous occupé de tous les sujets? » aucun intérêt..bref Si ça c’est de l’enquête…Laissez faire les vrais journalistes. (Petite précision : le mag a couté bcp moins cher que le sidaction. Ca parait logique…peut-être pas pour tout le monde)

  • le reportage sur jack l’eventreur est du grand n’importe quoi !!
    20 ans d’enquetes sa me rappel un bouquin sortie juste avant qui n’as pas plus ete mis en avant pour des prob d’editions, dont la theorie est beaucoup plus explicite que celle de sophie (qui d’ailleur etait avec cette auteur sur les lieu a l’epoque..coincidence !!).
    http://www4.fnac.com/shelf/article2.aspx?PRID=1863536
    J’avais moi meme commencer un documentaire et les infos rapporter dans cette emission sont plus que flou, tout comme pour les lieu dit des cadavres retrouver. Aucun vrai travail de recherche (pas de vrai specialistes…) Comment peu t’on preciser avec autant d’exactitude le lieu des decouvertes des corps vu le changement total des lieu entre 1888 et aujourd’hui. Enfin bref..

  • J’aimerai bien savoir quel est le nom de celui qui a fait le générique de cette émission. Merci de me répondre.

  • il suffit d’écrire (avec un recommandé et accusé de reception?? :-) ) à la maison de production : Pallas Télévision.

    bien à vous.

    GB.

  • Le 31 mai faits divers a présenté les histoires d’Elodie et de Kelly décédée à 16 et 22 ans
    je suis le papa d’Elodie et je remercie France 2 de m’avoir donné la possibilité de médiatiser cette affaire qui depuis 4 ans n’avance pas et ceci n’a pas de prix.
    J’ai rencontré des pros et de + charmant et si j’ai effectivement été invité a déjeuner (pizza) je ne pense pas que l’emission soit couteuse.
    Merci à l’équipe de cette emission et prudence aux pros de la critique « cela n’arrive pas qu’au autres »

  • Pour ma part ça me fait pas penser à TF1 ni à M6.

    Dans la réalisation ça fait plus FR3 Aquitaine…

    Et pour l’ambiance générale, c’est plus proche d’un « Le nouveau Détective » version télé.

    J’espère que ça ne dérapera jamais et en même temps je me demande si c’est pas déjà fait.

  • Gilles,

    Je n’ai pas compris pourquoi tu t’attaques aux journalistes « pigistes » alors que l’on sait que la majorité d’entre eux sont bien des intermittents!

    D’autre part, j’ai regardé plusieurs volets de cette émission, que j’ai trouvé vraiment bien.

    Si pour toi, parler d’affaires dans lesquelles les gens peuvent comprendre un peu comment fonctionne la justice et si faire une enquête sur une affaire oubliée, comme celle d’ Elodie, se résume selon toi à faire de la télé poubelle, alors proposes mieux.

    Enfin, cette émission marche du tonnerre, ce sont peut être les téléspectateurs qu’il faut mettre à la poubelle dans ce cas!!!!

  • vérifiez vos infos svp avant diffusion : l’affaire diffusée le 15/1/08 se déroulant à Vezet. C’est un village situé en Haute-Saône et non dans le Doubs comme vous l’indiquez.

  • bonjour , jaime bien cette emision , il me manque un numero faits divers le mag ,sdiffuser sur la 2, cherche un fan qui a tout les numero du magasine ,jaimerai acheter le numero qui me manque ,merci de contacter par email [email protected]

  • Je viens de regarder cette émission sur Planète Justice hier soir et depuis, je chercher à envoyer le texte suivant à Planète Justice… mais aucun contact sur leur site et leur mail de contact lié à la newsletter rejette les mails (facile, non?)

    Voici ce que j’avais écrit:

    Madame/Monsieur,

    Voici la seconde émission que je vois sur votre chaîne (la dernière en date était Faits Divers d’hier soir) où vous assénez que Jack l’Eventreur n’a jamais été ni identifié ni arrêté. Bon, cela peut passer sur une chaîne non spécialisée, mais pas sur Planète Justice, chaîne sérieuse spécialisée dans la justice et le crime :-)

    Le Black Museum, musée de la police londonienne, hélas fermé au public (mais les écrivains y ont accès s’ils ou elles insistent un peu, et donc j’ai eu l’information par Fidelis Morgan et Anne Perry) comporte le journal de l’un des enquêteurs. En fait, il s’agit d’un fou, Aaron Kosminski, qui a été arrêté pour deux raisons: 1) dénoncé par son frère 2) un témoin sur place l’a identifié.

    Il n’aurait pu être jugé car trop fou (et son état s’est aggravé jusqu’à sa mort de plus en plus). Il a donc été enfermé. La raison pour laquelle la police a préféré passer pour incompétente plutôt que de claironner qu’ Aaron Kosminski était le coupable est la suivante:

    Le quartier de Whitechapel était à la fois un quartier très populaire et ce que l’on appelait le ghetto juif. Suite aux pogroms de Russie et Pologne, les juifs se pressaient en masse à l’époque. En butte à un certain antisémitisme et à une xénophobie certaine, ils n’étaient pas bien acceptés (parfois même par les sépharades bien intégrés qui vivaient là depuis longtemps.) On a donc eu peur que la population juive se fasse massacrer par les Londoniens quand la vérité se saurait. D’où silence radio…

    Désolée de casser le mythe: Jack l’éventreur n’est pas Sickert, n’est pas le médecin de la Reine, ni un policier sur l’affaire, etc. Ça m’embête un peu d’entendre accuser des personnes innocentes.

    Cordialement,

Laisser un commentaire