Now Reading
La technologie Apollo d’Adobe va bientôt atterrir sur vos écrans

La technologie Apollo d’Adobe va bientôt atterrir sur vos écrans

Avatar

L'info est relayée par Techcrunch.

2007 sera en effet l'année du lancement de la plateforme d'Adobe Apollo , environnement d'éxécution multi plate-formes qui va permettre aux développeurs de se servir d'applications, qu'elles soient codées en Flash, en HTML, en Javascript ou/et en Ajax, et de les transformer en applications de bureau.

 Adobe a beaucoup misé sur cet environnement.

Fabien Deshayes explique sur son blog le fonctionnement :

Apollo est donc un environnement d'éxécution, un peu comme pourrait l'être le player Flash déjà existant. Sa principale différence est que les applications Apollo ne sont pas lues à l'intérieur même d'un navigateur mais directement sur votre bureau. Mais il conserve tout de même l'avantage d'être multi plate-formes. On pourrait donc croire qu'Apollo est un nouveau navigateur, plus orienté sur Flash. Que nenni ! L'environnement d'éxécution peut-être intégré à même l'application, et donc il n'y a pas d'autre chose à télécharger que l'application en elle-même, qui offrira également de nombreux autres avantages, au delà que ceux que propose déjà Flash :

  • Une interaction avec le file system (écriture et lecture de fichiers, etc.)
  • La personnalisation de l'application entière en Flash (avec ses barres de navigation, la possibilité de réduire l'application dans la barre des tâches, etc.)
  • La communication à des web services ou à tout autre service proposé déjà par Flex
  • Le fait de pouvoir se servir de l'application connecté ou non

Au niveau du développement, les outils seront exactement les mêmes que ceux utilisés pour développer des applications Flex : une syntaxe MXML, le langage Action Script 3, etc. Les seuls ajouts seront donc l'ajouts de composants centrés sur les avantages cités ci-dessus. La lecture du HTML se fera elle grâce au moteur de rendu de Safari : WebKit. Pourquoi ? Car il est très respectueux des standards, tout simplement. Au niveau du PDF, on retrouvera donc le Reader d'Adobe. Apollo met donc en place le système permettant de faire interagir ces trois technologies au sein d'une application de bureau.

A quoi va pouvoir servir, en pratique, Apollo? A faire tourner en mode offline des applications web de type email ou agenda. Dans ce type d'applications, l'accès offline et la rapidité sont des critères importants.

Quelques copies d'écran :

Apollo Tunes :

tunes

Apollo Travel :

travel

See Also

A noter l'initiative d'Ebay qui est en train de travailler sur le projet "San Dimas" qui tournera sur Apollo :

ebay

Techcrunch, site internet de référence et faiseur de modes et arbitre dans le monde du Web 2.0, annonce : "We’re excited about Apollo because it has the potential to be the launchpad for entirely new classes of startups"

En effet, c'est une stratégie affiche de la part d'Adobe.

lynch A écouter sur TalkCrunch, l'interview de Kevin Lynch (photo), "senior vice president and chief software architect" chez Adobe, sur le futur lancement d'Apollo.

Pour aller plus loin sur le sujet, lire les notes sur le sujet de Marco Casario , Flex et Apollo Evangelist chez Adobe.

View Comments (0)

Laisser un commentaire