Musclez-vous la molette, les nouvelles pages sont là

Ecrit par Posté dans Presse, Web

les longues pages articlesEmmanuel et Cédric en ont parlé on cité des exemples fin mars. Cela a commencé avec les magazines et les journaux d'Europe du Nord (cf SvD ci-contre). Ce sont certes les pages d'accueil, mais aussi, et c'est ce qui est singulier, les pages-article, qui sont devenues interminables.

De quoi s'agit-il?

La page fait des fois 18, parfois 21 écrans, voir beaucoup plus.

Ce qui est singulier, c'est que ce n'est pas seulement la page d'accueil qui est un fourre-tout, une usine à liens, mais aussi les pages-article: elle contiennent certes l'article, mais en dessous on se retrouve avec toute la home, reprise. Dans l'illustration, j'ai surligné de vert l'espace dédié à l'article sur chacune des pages.

En France, le un des premiers sites à grande audience à utiliser ce principe a été celui du gratuit 20 Minutes, avec la nouvelle version de son site qui date du mois de mars 2007. 20Minutes.fr détient d'ailleurs le record de longueur. (cf l'image ci-contre).

Le truc, c'est que depuis, cette pratique a tend à s'étendre sérieusement. Nouveau modèle? Suivisme? Les jeunes le font alors il faut le faire? Les gens aiment scroller donc il faut pas hésiter? Les connexions son de plus en plus rapide donc il ne faut pas hésiter?

Après 20 Minutes, a suivi le nouveau site du groupe du Monde, lepost.fr.

On peut citer aussi le site du Parisien, qui ne reprend pas toute la home mais tous les titres. (Le Parisien vient de toiletter sa maquette, enfin, surtout la têtière et le pied de page)
Et puis le nouveau site du Figaro, qui suit le mouvement en refaisant son site avec une version plus étroite (pour pouvoir mettre des pubs en fond, comme le fait si bien Allociné), et très longue, en reprenant toute la page d'accueil, comme le fait 20 Minutes.

20Minutes.fr , LePost.fr , LeParisien.fr , LeFigaro.fr : et le suivant, en France?

Outil pour le référencement? Vrai changement d'habitude de lecture due à la molette de la souris?

Philippe relevait ceci :

Comme il est difficile d'appréhender l'ensemble de l'information disponible sur un site si elle est éclatée entre différentes pages, la promesse de ce média est peut être de dire que toute l'actualité du jour est présentée sur la page d'accueil. De sorte que l'internaute inquiet de rater quelque chose est sûr qu'il aura tout vu en parcourant cette page.

Une sorte de page sommaire, ou l'on voit tout d'un coup, toute l'actualité du jour. Ce qui met en cause la fréquence de l'utilisation des menus. Menu absents d'ailleurs dans la maquette du site LePost.fr, qui fait le pari d'éduquer les jeunes aux tags.

Jean-Pierre Govekar, qui s'occupe du site de 20 Minutes, laissait ce commentaire chez Emmanuel :

[…] je dirais simplement qu’il s’agit d’une recette “in house” basée sur plus de 5 ans de d’expérience utilisateur web à 20 Minutes à laquelle s’ajoute l’expérience de notre actionnaire norvégien, le groupe de presse Schibsted, très innovant et en avance sur le traitement et la présentation de l’information numérique (web / mobile).
On sort enfin de l’âge de pierre du web où l’on n’envisageait les sites d’information que comme une déclinaison des titres papier.
Pour citer Benoît Darcy qui me disait hier encore : “les stratégies gagnantes sont ‘disruptives’, celles qui innovent.” Sans oublier que nous (multi-médias d’information) nous adressons de plus en plus à un public “digital user” si ce n’est “digital native” !


Et chez LePost.fr et LeFigaro.fr, c'est "in house", aussi? Le résultat d'études? On a placé des capteurs sur des lunettes hyper sophistiquées sur un panel de lecteurs? On a eu le résultat des clics chez les concurrents? Enquête en cours.

Nous allons voir si les autres journaux vont, dans leurs nouvelles maquettes de sites web, adopter cette nouvelle pratique.

(le titre aurait dû être musclez-vous l'index, mais je ne sais pas, je trouvais molette plus joli…)

Bookmark and Share
  • http://www.revue-republicaine.fr Frédéric Beck

    Intéressant article. C’est en découvrant la nouvelle version du site du Figaro.fr que je me suis dit: « Tiens, il y a une tendance… » Mais l’inflation de contenu sur les pages d’accueil des sites d’info n’est pas si récente. Liberation.fr nous inflige aussi des home volumineuses depuis longtemps…

    Comment l’expliquer alors ? Stratégie liée au référencement, simple souci d’ergonomie, évolution permise par le haut débit (qui rend négligeable le temps de chargement de ces longues pages) ? J’avoue ne pas me plaindre de ces pages à rallonge qui économisent les gestes du visiteur (limités effectivement à faire tourner la molette).

    Le débat est ouvert !

  • http://www.touchpoint.fr/ Stéphane

    Bonsoir,
    J’y vois la marque de l’internet mobile, de ses petits écrans et non de l’index, mais plutôt du pouce musclé ;)
    Les interfaces de 2 pouces incitent très peu au scroll horizontal. En revanche, lire « au fil de l’eau » me paraît assez bien correspondre aux modalités de lecture en situation de mobilité….

  • http://www.typofonderie.com Jean F Porchez

    Hum, le parallèle reste nécessaire entre la version web d’un quotidien et sa version papier. Rappelons-nous avant l’arrivée du web, les entrées multiples des unes de quotidien, c’était le truc à faire.

    Depuis, les quotidiens papier ont compris qu’il vaut mieux s’engager sur quelques titres que de tout montrer, sachant que nous connaissons déjà les news (télé, radio, web).

    Sur le web, le même phénomène devrait sans doute se produire, sachant que de nombreuses personnes lisent les fils d’infos en rss, selectionnant les sujets en fonctions de leurs intérêts. Il est clair que la customisation des pages de news pour chaque lecteur permettra une réduction importante de ces home pages de quotidiens. Non?

  • http://www.typofonderie.com Jean F Porchez

    [il semblerait qu'il y a probleme de compatibilite de mon Safari et les commentaires? desole]

  • http://wwww.atelier.fr Renaud EB

    Cela correpond aussi à des sites comme Facebook qui n’utilisent que deux colonnes (une grosse une petite) pour placer tout leur contenu. En ajoutant une vingtaine d’applications, des posts, on arrive à une longue page de ce type. Sans parler de Wikipedia qui fait tenir tout un contenu – quelque soit le sujet, histoire de France ou chouette à frange – sur une seule page.

  • http://atelier.rfi.fr/profile/JeanBaptisteIngold Jean-Baptiste

    En 2005 déjà, Libé fessait « peau neuve » avec notamment les « smart link » de synomia qui présente les contenus similaires à l’article consulté. Le but est d’augmenter le nombre de pages vues et de rendre le site « collant ».

    La navigation par rubrique c’est un peu un truc de spécialiste, d’informaticien. L’internaute veux être rassuré à son arrivé que tout est là prêt à être cliqué. La promesse « toute l’actualité » est rendu visible et accessible en un seul clic.

    La même logique augmentation de page vue està l’œuvre lorsque dans les pages d’articles on représente le sommaire et même les articles de une.

    Sur lepost et 20minutes on représente sous les commentaires de nouveau la UNE complète. Ce qui donne une impression un peu curieuse.

    Je m’explique : à l’heure où je consulte sur Lepost le dernier billet publié, à 23h24, est « Marilyn Manson comme vous ne l’avez jamais vu! C’est l’heure de dormir. Place à une petite berceuse! Bonne nuit. »
    Je scrolle après le commentaire pof je retombe sur la même « Marilyn Mason …. ».

    Ca fait bug ! Deux articles identique l’un en dessous de l’autre ! Une petite condition dans la boucle éviterai le problème. Espéront que Benoit Raphael et Jean-Pierre Govekar passeront sur ce commentaire …

    Le Figaro est plus sophistiqué est propose des « smart link » améliorée avec le début des articles sur le même sujet.
    La UNE date de 21h (on se couche plus tôt dans les bonnes maisons ?) : Pour Bayrou, «mutation ne signifie pas disparition»
    - L’UDF compte déjà ses nostalgiques
    - Les statuts soumis au vote des adhérents
    - Sarnez : «le moment de créer une alternative»
    - Ces centristes qui cherchent à torpiller Bayrou

    S’il n’y a pas de dossier c’est la rubrique qui est réaffiché, suivi d’un map/sommaire du site

    Il y a encore des exceptions (parfois étonnante sur des sites récents, je ne désignerai personne) mais ca me semble que c’est une logique qui peux être poussé à l’extrême grâce l’ADSL.

  • http://www.gabyu.com gabyu

    La problematique est simple : de plus en plus de trafic sur les sites de presse proviennent des pages articles elle-memes. De plus en plus de visiteurs arrivent sur les articles directement, sans passer par la home.

    Ainsi l’argument principal est que les pages articles reprennent la home dans un objectif de multiplication des pages vues, permettre au visiteur de rebondir de page en page et epuiser tous les sujets. A court terme les chiffres d audience sont eloquents. A long terme je crains que les visiteurs finissent se lasser et ne scrollent plus jusqu en bas des pages.

    Autre probleme : l’editing.
    Il semble que la plupart des sites mentionnes reprennent le titre et le chapo de l article sur lequel on se trouve. Bug? Et comme je constate que JF Porchez a commente ce post, j aurais aime qu il parle de tous les problemes visuels et typographiques de ces pages de plus en plus monstrueuses…

    Pour conclure ce principe de reprise de liens d article est prometteur, mais dans l ensemble il reste tres mal concu. Trop lourd, visuellement hyperagressif … ya encore a faire.

  • Claude

    Je crois que les blogs ne sont pas tout à fait étrangers à cette façon de présenter l’info sous forme d’empilage. Par ailleurs, nombre de journaux ont fini par se ranger à l’idée qu’Internet était le passage obligé et que pour attirer le chaland (et partant les annonceurs qui abandonnent peu à peu le papier), il fallait donner l’impression que le site est le plus complet possible, en bourrant au maximum les pages de contenus. Voilà pourquoi bon nombre de pages d’accueil sont devenues illisibles. La course à l’info, le renouvellement permanent des contenus a mis à mal la hiérarchisation. A tel point qu’ajourd’hui, on cherche parfois à en créer une nouvelle, fondée sur la « popularité » des articles auprès des internautes.
    Comme Gabyu, je pense que les visiteurs font finir par se lasser par cette surabondance. La plupart du temps, les internautes accèdent aux articles via les moteurs de recherche et arrivent directement sur la page en question. Au lieu de vouloir les abreuver en contenus de toutes sortes qui n’ont rien à voir entre eux, il me semble plus raisonnable de les encourager à cliquer vers des sujets en rapport déjà présents sur le site par exemple.
    Cela me rappelle un peu les premiers sites de presse au milieu des années 1990 qui avaient découvert les vertus de l’hypertexte et qui dans chaque paragraphe multipliaient les liens pour la simple beauté du geste.
    Nous sommes encore dans une phase d’expérimentation. Cela signifie qu’il y a des modes et qu’on tente ici et là de les suivre. Reste que cette tendance à l’empilage commence à perdre de la vigueur. Des sites de presse s’aperçoivent que l’important est de mieux hiérarchiser le contenu et que cela passe par des pages moins fourre-tout qu’actuellement.

  • http://www.froggytest.com tophe

    L’idée, à mon sens, est tout simplement de trouver le bon équilibre entre accecibilité de l’info et referencement. Le problême reste toujours le même:
    1) attirer le lecteur
    2) faire en sorte qu’il reste

    Pour attirer le lecteur, il n’y a pas 36 solutions: soit le site est lié à un média connu (le monde, libé etc…) soit il se place bien sur Google. Pour être bien placé sur Google, là encore, il n’y a pas 36 solutions, il faut que les pages soient bien réferencées…

    Pour garder le lecteur, il faut lui montrer un certain nombre de choses. Un simple lien, dans une liste, ne suffit pas, bien souvant, il faut un bout d’extrait pour qu’il aille plus loin. Personellement, je ne serais jamais arrivé ici si je n’avais vu que le titr de l’article « musclez vous la molette… », c’est les 3 ou 4 lignes de chapo qui m’ont fait venir…

  • Pingback: Liberation.fr abdique et s’aligne au modele scandinave. | Gabyu

  • Pingback: Liberation.fr abdique et s’aligne au modele scandinave | Gabyu