Le Salon du Livre


Finalement, au Salon, hier soir, pas tant de monde que cela.

 

Pas beaucoup de petits fours (tout avait été déballé la veille);

Moins de monde que l’année dernière;

Pas possible d’approcher Huchon (qui m’avait accordé 30 minutes l’année dernière);

Navré de voir le stand des Lectures de demain relégué dans un coin;

Plaisir de rencontrer Marie-Hélène Smiejan.

 

Bon il faut que j’y retourne, fouiller un peu, et distribuer (encore) des cartes de visites (merci à Paola, ma cousine sicilienne, responsable d’une petite imprimerie à Palerme, la ville ou j’ai passé des semaines formidables)

 

Oui, il fait gris à Paris ce matin. 

Post a Comment

pulvinar dolor. tristique libero libero. consectetur ipsum id dictum Sed id, et,