Catégorie : Livre

prix-albert-londres-2017

PRIX ALBERT LONDRES 2017

79e Prix de la presse écrite : Samuel Forey

pour ses reportages publiés dans Le Figaro.

Samuel ForeySamuel Forey (36 ans) a déjà une grande expérience du reportage en terrain difficile, qu’il s’agisse de la couverture du printemps arabe en Egypte ou du conflit syrien, notamment dans la ville de Kobane tout juste libérée. Mais son traitement de la grande bataille de Mossoul pour Le Figaro, depuis l’automne 2016, a démontré, outre un courage et un sens du terrain évidents, une justesse de regard et une écriture d’une vivacité, d’une tendresse et d’un humanisme qui le classent à l’évidence dans la lignée d’Albert Londres. Des histoires, des images, des dialogues… Du journalisme de guerre à hauteur d’hommes, attentif aux gestes et aux regards, aux guerriers et aux civils, aux armes des djihadistes comme aux roses d’un jardin de la vieille ville.

    

33e Prix audiovisuel : Tristan Waleckx et Matthieu Rénier

pour Vincent Bolloré, un ami qui vous veut du bien ?

diffusé sur France 2 dans Complément d’enquête, le 7 avril 2016.

Tristan Waleckx (33 ans) et Matthieu Rénier (34 ans) ont choisi un sujet plus périlleux et plus difficile qu’il n’y parait : l’industriel français, homme d’affaires et patron de médias, Vincent Bolloré. Autant dire qu’ils ont bourlingué, de la Bretagne natale du tycoon aux sièges de Vivendi et de Canal +, sans oublier l’Afrique (d’où proviennent 80 % des bénéfices du groupe), ses installations portuaires et ses plantations d’huile de palme ; et que le voyage visant à saisir la personnalité, mais aussi les méthodes, aspirations et ressorts de Vincent Bolloré fut compliqué. Le jury a apprécié la rigueur de ce travail qui illustre l’indépendance et l’audace de la télévision de service public en matière d’investigation. (Revoir un extrait ici)

 

1er Prix du livre : David Thomson 

pour Les Revenants (Editions Les Jours / Le Seuil).

David ThomsonDavid Thomson (36 ans) est un éclaireur, qui, durant cinq ans, a fait preuve de courage, de persévérance, d’audace et d’une formidable intégrité en donnant la parole à des Français partis faire le djihad en Syrie et de retour en France. Toujours à bonne distance de ces sources, dans un univers difficile et dangereux. Lucide et sans œillères, totalement engagé -pour RFI et pour le site Les Jours-, dans un sujet qui a dévoré sa vie sociale et personnelle. Le titre de son livre, Les Revenants, s’est désormais imposé à tous les experts de la matière pour qualifier les djihadistes de retour sur le territoire français, menaces potentielles à la sécurité du pays, comme l’ont douloureusement démontré les récents attentats. Son enquête, qui reçoit le premier Prix Albert Londres du Livre, fera date. 

Le jury présidé par Annick Cojean, était composé de : Lise Blanchet, Hervé Brusini, Thierry Desjardins, Catherine Jentile, Jean-Claude Guillebaud, François Hauter, Christian Hoche, Marc Kravetz, Jean-Xavier de Lestrade, Manon Loizeau, Alain Louyot, Jean-Paul Mari, Delphine Minoui, Michel Moutot, Philippe Rochot, Patrick de Saint-Exupéry, Frédéric Tonolli, Olivier Weber, ainsi que des lauréats des deux dernières années : Luc Mathieu, Cécile Allegra, Delphine Deloget, Claire Meynial, Sophie Nivelle-Cardinale et Etienne Huver.

Qui était sélectionné?

via La Scam. Photo de couverture.

Les Français qui entreprennent dans l’édition numérique

Avec le passage de l’édition imprimée à l’édition numérique qui apparaît aujourd’hui inévitable, l’interprofession du livre se remet en question. Des mastodontes anglo-saxons du numérique (Amazon, Google, Apple) cannibalise ce nouveau marché. Mais des Gaulois font aussi preuve d’initiatives, notamment pour ne pas opposer, mais conjuguer imprimé et numérique. Rarement relayés par les médias, des entrepreneurs français innovent.

Vous pourrez en rencontrer quelques-uns à l’occasion de la table ronde : Des entrepreneurs français écrivent l’édition du 21e siècle, organisée dans le cadre des 5e Rencontres de la création de contenus et de la diffusion multicanal dans la presse, l’édition et la communication, de Presseedition.fr, au Salon OnLine Expo 2012.

L’Observatoire des Médias est partenaire de cette table ronde.

Le Salon OnLine Expo réunit tous les ans au Parc des expositions de la Porte de Versailles les professionnels du e-marketing et du m-commerce, du rich media et des réseaux sociaux. Des secteurs en pleine expansion vers lesquels converge aujourd’hui l’édition.

Date : le mercredi 13 juin de 09H45 à 11H00
Lieu : Parc des expositions de la Porte de Versailles, Hall 5/1
Animation :  le chercheur en prospective du livre Lorenzo Soccavo

Sophie Deniel (PDG et créatrice de bookBéo http://www.bookbeo-editions.com/) présentera son concept de livres hybrides (print/digital).

Jean-Yves Hepp (PDG de Unowhy et créateur de QOOQ http://www.qooq.com) expliquera son choix de relocaliser en France la production de sa tablette tactile multimédia dédiée à l’univers de la cuisine.

Stéphane Leduc (PDG des éditions Leduc .S http://www.editionsleduc.com) développera son point de vue et sa stratégie d’éditeur de livres imprimés par rapport au numérique et à ses attentes vis-à-vis des nouveaux dispositifs de lecture.

Enfin, Jean-Charles Fitoussi (cofondateur et responsable Creative business développement de Move & Read http://www.smartnovel.com) présentera sa solution de lecture en streaming sécurisée, lancée à l’occasion du récent Festival du premier roman.

Cette table ronde sera suivie de deux autres, animées par Daniel Dussausaye :

– Presse et Communication : 2012, année de tous les écrans, année de toutes les opportunités ! (11h15 à 12h30)

– Les outils de la communication et du cross média… (12h45 à 13h30).

Rencontres Presseedition.fr  de la création de contenus et de la diffusion multicanal dans la presse, l’édition et la communication

== > Inscription gratuite & obligatoire sur le site http://www.online-expo.fr/

 

http://storify.com/gillesbruno/new-story-3