Il faut que le factchecking de « L’émission politique » passe à l’antenne !

C’est une très bonne nouvelle, l’équipe de L’Imprévu va de nouveau se charger de factchecker les déclarations de l’invité de « L’émission politique » de France 2, ce soir. 

Claire Barthelemy le confiait à L’Observatoire des Médias et Pierre Leibovici le confirme dans un billet publié sur le blog de L’Imprévu

fact-checking-imprevu

Dès ce soir, en partenariat avec France 2, nous vérifierons les déclarations du Premier ministre, Édouard Philippe, en direct de L’Émission Politique. Qu’elles soient exactes ou non, nous le dirons. Nous publierons sur Twitter l’intégralité de nos vérifications, comme c’était déjà le cas pendant la présidentielle 2017. Et un article compilant ces vérifications sera diffusé sur le site de franceinfo.

C’est salutaire, et c’est un super travail, super utile, que va réaliser l’équipe de L’Imprévu ce soir. (Oui, je suis comme Raquel Garrido, je dis, avant que l’événement ne se produise, que L’Imprévu va faire du bon boulot, car je connais leur travail).

Mais… comment l’antenne de France 2 va-t-elle se saisir de ce travail de factchecking?

« L’émission politique » est une grande émission de France Télévisions. Diffusée sur France 2. Un rendez-vous attendu. Mais l’animateur/journaliste est-il capable de vérifier en direct les déclarations de son invité? Non. On le sait, tout le monde n’est pas Patrick Cohen (qui dans une séquence humoristique diffusée dans C à Vous assumait sa réputation de réponse à tout de l’actu).

Alors comment faire? Et bien en demandant à une équipe dédiée, comme celle de L’Imprévu de se charger de vérifier les déclarations des invités. Mais comment va être relayée cette vérification? Sur le compte twitter de « L’émission politique ». Cela tombe bien, cette émission a fait partie des plus suivies et commentées. Ces tweets sont donc visibles (à la fin de ce billet, ce qui avait été publié pendant l’émission du 6 avril)

Mais peut-on comparer le nombre de twittos actifs un soir d’émission, devant le hashtag #LEmissionPolitique avec le nombre de téléspectateurs? Avec le candidat Emmanuel Macron comme invité,  « L’Emission politique » de France 2 avait réalisé ce jeudi 6 avril sa meilleure audience jusque cette date, avec 3,58 millions de téléspectateurs en moyenne, selon les chiffres de Médiamétrie. Ce qui correspondait à 16,5 % des téléspectateurs. Ce soir-là, France 2 avait été dépassée par TF1, qui diffusait des épisodes de la série policière « Section de recherches » (récoltant 5,5 millions de téléspectateurs et 24,2 % de parts d’audience).

 

Il faut que le factchecking réalisé par L’Imprévu soit diffusé à l’antenne. Tout simplement. Il faut que l’invité soit interrompu par l’animateur. Il ne suffit pas qu’une correction soit soufflée à Léa Salamé dans l’oreillette. Quand cela arrive, voilà ce qui se passe pour le journaliste dont l’équipe à soufflé une correction, dans son oreillette ou sur son écran : 

David Pujadas commence par « je n’ai pas trouvé de déclaration d’Angela Merkel ». Laurent Wauquiez ne se sent pas assez destabilisé. Il insiste. David Pujadas revient en disant cette fois « En tous cas, on a pas trouvé ça sur les agences de presse ». Ce « on » est important. Car oui, ce n’est pas David Pujadas tout seul qui a pu faire cette vérification. Si Pujadas avait dit  » Notre équipe vient de vérifier, et aucun média n’a relayé cela », Wauquiez aurait été un petit peu plus gêné.

Toujours dans cette émission du 6 avril, Karim Rissouli était intervenu en direct en relayant à la fois la parole d’internautes et mettait en cause une des intervenantes : 

Si ce n’est pas un journaliste qui se charge d’annoncer les vérifications en plateau, pourquoi ne pas se saisir, tout simplement, des images produites par L’Imprévu et diffusées sur le compte twitter de l’Émission politique, à l’antenne?