medium

Medium veut s’imposer en interface… pour lire la presse

Medium vient d’annoncer, par l’intermédiaire de son responsable des partenariats que le site permettrait dorénavant de lire une sélection d’articles de ses grands médias partenaires… tout en restant sur Medium.

Sur le blog de Medium, Basil Enan, responsable des partenariats de contenus, révèle donc que les abonnés à leur service payant pourront désormais lire une sélection d’articles de grands médias partenaires. Une sélection faite par le site, par leur équipe d’éditeurs.

C’est vrai que Medium est un joli environnement pour lire des articles, et ils s’en vantent : « in our quest to make Medium the world’s best place to read stories of depth and meaning ». Mais ils vont un peu plus loin, et cela devient limite comique : « We recognize the amazing, important work that many publications off-Medium do, and we know our members care about these stories, as well. ». Il existerait donc un monde en dehors de Medium !! Vous vous rendez compte ? 

Medium Instant Articles?

Il faut plutôt prendre leur proposition dans l’autre sens. Medium sait que leurs smart lecteurs le lisent évidemment pas que du contenu sur leur plateforme. Mais il serait idiot qu’ils quittent Medium pour aller ailleurs. Alors autant signer des partenariats et y intégrer une sélection de contenu. Cela nous rappellerait, par exemple, les Instant Articles de Facebook…

partners medium

Aujourd’hui, le site permet de voir une sélection d’articles provenant de The New York TimesThe Financial TimesThe EconomistNew York MagazineRolling StoneFast CompanyBloombergCNNForeign PolicyThe Guardian, et d’autres partenaires un peu moins prestigieux.

L’intention est louable. 

These stories are handpicked by Medium editors based on our members’ interests. All of these selections are placed behind our metered membership paywall, so members get unlimited access and can read these stories without ever leaving Medium. That means personalized recommendations based on your interests, popular features like highlights and responses, and — most importantly — no ads, retargeting, or popups in sight.

Oui, le « no ads, retargeting, or popups in sight » peut séduire. Nous aussi on en a vraiment assez de ces publicités RTB mal calibrées sur mobile qui nous empêchent tout bonnement de consulter un article.

Une stratégie à surveiller de près.