Le groupe Nouvel Observateur rachète Rue89

Ecrit par Posté dans Actu, Web

On se doutait que cela pouvait arriver, et c’est arrivé.

Pierre Haski vient d’annoncer l’ « alliance entre Rue89 et le groupe Nouvel Observateur ».

Un rachat du capital.

Au mois de juin, Claude Perdriel entrait dans le capital de Rue89.

C’est un tournant important dans la courte histoire de Rue89, lancé en mai 2007 sans investisseur ni groupe de presse, et qui est devenu le premier des « pure players » français[…] Tout en s’intégrant dans le groupe du Nouvel Obs, Rue89 restera un site autonome, et les fondateurs (Pierre Haski, président, Laurent Mauriac, directeur général, Pascal Riché, rédacteur en chef) continueront à en assurer la direction comme auparavant.

Pierre Haski précise : « La mutation numérique de l’ensemble des médias dans un contexte de crise rend nécessaire les alliances et les regroupements ».

Nous verrons bien comment va se passer l’intégration de Rue89 dans la galaxie du Nouvel Obs :

« Une conférence de presse sera organisée en début d’année pour exposer le projet. » indique le Nouvel Observateur.

En attendant, L’Observatoire des Médias a imaginé ce que ne sera pas le nouveau logo de Rue89, mais je n’ai pas pu m’empêcher :

Rappel, en mars 2007, observatoiredesmedias.com publiait le premier projet de maquette de Rue89.

Bookmark and Share
  • Plogoff

    De toute manière, la ligne éditoriale de Rue89 relève aussi d’une fausse gauche, ralliée au libéralisme. Donc le rachat par C. Perdriel n’est pas illogique et les dirigeants du site peuvent sans crainte proclamer que leur indépendance perdurera. C’est le lot des médias dont le statut juridique est privé et commercial.

  • Hbdesert

    c’est triste pour Rue89. La presse indépendante se peut en France. J’espère que toute l’équipe restera